quelconque

(Mot repris de quelconques)

quelconque

adj. indéf. [ lat. qualiscumque ]
N'importe quel : Elle s'est absentée pour une raison quelconque. Utilisez un quelconque objet pointu.
adj.
Fam. Qui est médiocre, sans valeur : C'est une personne parfaitement quelconque banal, insignifiant ; original, remarquable
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

QUELCONQUE

(kèl-kon-k' ; du temps de Chifflet, Gramm. p. 231, il était mieux de ne pas prononcer l'l) adj.
Quel que ce soit, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit. Il n'y a homme quelconque qui ne sache cela. Cherchez des prétextes quelconques. Donnez-lui une récompense quelconque.
On peut à une force quelconque en substituer deux autres dont elle serait la résultante [LAPLACE, Exp. III, 1]
Terme de palais. Nonobstant opposition ou appellation quelconque. Il se met toujours après son substantif.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tutes genz quelesquunques tu fesis, vendrunt [viendront], e aorerunt devant tei [, Liber psalm. p. 122]
  • XIIIe s.
    Cil jurerent sur sains au conte Baudoin de Flandres.... qu'il assembleroient à l'ost de Venise et à lui, en quelconque lieu qu'il oroient [ouïroient] dire qu'il tourneroit [VILLEH., XXX.]
  • XIVe s.
    Et quelconques choses sont faites ou pour paour de plus granz malx eviter, ou pour aucun grant bien obtenir [ORESME, Eth. 48]
    Et nul n'esluit felicité pour les choses dessus dites, ne pour autres quelconques [ID., ib. VIII, 14]
  • XVIe s.
    En tel train d'estude le meit, que il ne perdoyt heure quelconque du jour [RABEL., Garg. I, 23]
    Par nostre art et industrie, ou par quelconque autre forme que ce soit [CALV., Instit. 725]
    Il n'y a nul conseil, ne parlement, ny assemblée, quelconque qu'elle soit, qui n'ait son president ou gouverneur [ID., ib. 888]
    ... Le baptesme n'est point d'homme mais de Dieu, par quelconque il ait esté administré [ID., ib. 1059]
    C'est à nous à faire de nous rendre sujets et obeissans à quelconques superieurs qui domineront au lieu où nous vivrons [ID., ib. 1196]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. qualiscunque, de qualis, et cunque signifiant partout, n'importe où. Cunque se décompose en quum, ancien accusatif de qui, et que, où, lequel vient aussi de qui.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

quelconque

QUELCONQUE. adj. des deux genres. Quel que ce soit, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit. Employé avec la négation, il se place toujours après le nom. Il ne lui est demeuré chose quelconque. Il n'a mal quelconque. Il n'y a homme quelconque qui ne sache cela. Il n'y a raison quelconque qui puisse l'y obliger. Il n'y a pouvoir quelconque qui m'obligeât à cela. Ces tournures vieillissent. En termes de Palais, Nonobstant opposition ou appellation quelconque.

Il s'emploie dans le style didactique et signifie Quel qu'il soit, quelle qu'elle soit; il a alors un pluriel. Une ligne quelconque étant donnée. Deux points quelconques étant donnés.

Il s'emploie de même dans le langage courant. D'une manière quelconque. Donnez-en une raison quelconque. Prendre un prétexte quelconque.

Dans le langage familier, il signifie Qui est ordinaire, sans caractère particulier, sans distinction. C'est un homme très quelconque. Ce livre est quelconque.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

quelconque

Quelconque, Chacun, Quicunque.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

quelconque


QUELCONQUE, adj. ou pronom. [Kèl-konke 1re è moy. 2e lon. 3e e muet.] Il signifie qui que ce soit, ou quoique ce soit. "Il n'y a homme quelconque qui puisse le savoir: il n'y a raison quelconque qui puisse m'y obliger. Il suit toujours le substantif. Il n'est usité qu'au Palais et dans le style fam. et ne se dit que précédé de la négative ne. "Je n'ai afaire quelconque. Hors de là, on dit aucun, qui se place devant: "Je n' ai aucune afaire. = Quelques Auteurs l'ont employé sans négation, et l'Acad. l'admet de cette manière dans le genre didactique: alors il signifie quelqu'il soit. "Une ligne quelconque, un point quelconque: "Dans un genre de poésie quelconque. SABAT. de Castres. "Un culte superstitieux déshonore une Divinité quelconque. IDEM. Ce mot ne convient pas au style où sont écrites ces deux phrâses.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Traductions

quelconque

ein, einige, einiger, einiges, irgendein, irgendwelch, beliebigersome kind of, any, nondescript, of a sort/of sorts, any at all, arbitrary, one, ordinary, some, undistinguishedenigerlei, een of ander, eenofander, eenofandere, middelmatig, niets bijzonders, een of andere, enigeכָל שהוא, כלשהו, כָּל שֶׁהוּא, כָּלְשֶׁהוּalguna mena de, una mena deajna, iaalgún, algunajonkinlainenjakiśqualquer, algum, uma piacere, purchessia, qualunque任何ใด ๆ (kɛlkɔ̃k)
adjectif
1. n'importe lequel Il a annulé pour une raison quelconque.
2. sans grand intérêt C'est un film quelconque.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

quelconque

[kɛlkɔ̃k] adj
(= indéfini) un prétexte quelconque → some pretext or other
pour une raison quelconque → for some reason, for some reason or other
(= médiocre) → indifferent, poor
(= sans attrait) → ordinary, plain
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005
Recherche de mot ?