réceptacle

(Mot repris de réceptacles)

réceptacle

n.m. [ du lat. receptaculum, magasin, réservoir, de recipere, recevoir ]
1. Emplacement, objet qui reçoit des choses diverses : Cette rivière est devenue le réceptacle des égouts réservoir
2. Extrémité du pédoncule d'une fleur, sur laquelle s'insèrent les pétales.

réceptacle

(ʀeseptakl)
nom masculin
endroit qui reçoit des choses variées un réceptacle pour recueillir l'eau de pluie

RÉCEPTACLE

(ré-sè-pta-kl') s. m.
Lieu où se rassemblent plusieurs choses de divers endroits.
La veine cave qui est le principal réceptacle du sang, [DESC., Méth. V, 5]
La mer, qui est le réceptacle de toutes les eaux [ID., Météor. 3]
Passez de ces théâtres innombrables de carnage à ces innombrables réceptacles de douleurs qui couvrent la terre [VOLT., Princ. d'action, 16]
Le lac Aral et la Caspienne ne faisaient qu'un seul grand lac, qui était le réceptacle commun du Volga, du Jaïk.... [BUFF., 6e ép. nat. Œuv. t. XII, p. 284]
L'atmosphère est le réceptacle général de toutes les matières volatiles [ID., Min. t. III, p. 210]
Nos bibliothèques immenses, le commun réceptacle et des productions du génie et des immondices des lettres [DIDEROT, Claude et Nér. II, 37]
Terme d'architecture. Bassin recevant les eaux de divers conduits. Dans les machines à vapeur, réceptacle de la vapeur, chambre qui renferme la vapeur.
Terme de botanique. Sommet évasé ou renflé du pédoncule, et portant la fleur ou les fleurs chez les composées, les figuiers et autres plantes à inflorescence composée. Nom donné aux organes de formes très diverses qui contiennent les corpuscules reproducteurs des cryptogames. Nom donné à la saillie des nervures sur laquelle s'attachent les sporanges dans les fougères arborescentes.
Fig. Il se dit de ce qui reçoit des personnes. Cette maison est le réceptacle de tout ce qu'il y a de joueurs et de libertins dans la ville.
Sa cour [de Philippe de Macédoine] était le réceptacle de ce qu'il avait pu ramasser de plus vil chez les Grecs ou chez les barbares [CONDIL., Hist. anc. II, 9]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Lequel cistifellis [vésicule du fiel] est receptable de cole [bile] [H. DE MONDEVILLE, f° 27, verso]
    Se la benoiste vierge Marie eust esté entachée de peché originel, ce n'eust mie esté chose honneste ne convenable qu'elle eust esté mere, palays et receptacle du très precieux corps de Jesucrist [, le Songe du vergier, II, 287]
  • XVIe s.
    Un receptacle de gens de mauvaise vie [CONDÉ, p. 672]
    Ruynant les obscures forests, receptacles de brigans et meurtriers [RAB., Pant. III, 2]
    C'est le receptacle et l'estuy de la science que la memoire [MONT., III, 57]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. receptacle ; espagn. receptaculo ; ital. ricettaculo ; du lat. receptaculum, de receptum, supin de recipere, recevoir (voy. RECEVOIR).

réceptacle

RÉCEPTACLE. n. m. Lieu où se trouvent entassées, où vont s'échouer plusieurs choses telles que détritus, épaves, etc., provenant de divers endroits. Il se prend toujours en mauvaise part. C'est le réceptacle de toutes les ordures, de toutes les immondices de la ville, de la maison.

Il se dit aussi en parlant des Personnes. Cette maison, cet endroit est le réceptacle des vagabonds, des voleurs, etc.

En termes d'Architecture hydraulique, il désigne un Bassin destiné à rassembler des eaux, qui y sont amenées de plusieurs endroits par divers conduits.

En termes de Botanique, il désigne le Fond du calice d'une fleur, au milieu duquel est fixé l'ovaire. Étamines insérées sur le réceptacte. On le dit aussi quelquefois du Placenta Voyez PLACENTA.

receptacle

Receptacle, Receptaculum.

réceptacle


RÉCEPTACLE, s. m. Lieu où se rassemblent plusieurs chôses ou persones. Il se prend en mauvaise part. "C'est le réceptacle de toutes les immondices; des gueux, des filous, des voleurs.

Synonymes et Contraires

réceptacle

nom masculin réceptacle
Littéraire. Lieu de rassemblement.
abri, asile, rendez-vous -littéraire: refuge.
Traductions

réceptacle

כלי קיבול (ז), מצעית (נ)

réceptacle

vergaarbak

réceptacle

receptacle

réceptacle

Gefäß

réceptacle

[ʀesɛptakl] nm
(où les choses aboutissent)recipient
(où les choses sont stockées)repository
(BOTANIQUE)receptacle