réchappé, ée

RÉCHAPPÉ, ÉE

(ré-cha-pé, pée) part. passé de réchapper
Réchappé d'une longue maladie.
Il n'y a personne ici qui ne vous ait donné des témoignages de son bon cœur ; mais, grâces au ciel, vous voilà réchappée [MARIV., Marianne, 7e part.]
S. m. Populairement. Un réchappé de la potence, un homme capable des plus mauvaises actions.