réchapper

(Mot repris de réchappasses)

réchapper

v.t. ind.
1. (à) Échapper par chance à un danger : Ils ont tous réchappé à l'incendie ils sont rescapés
2. (de) Sortir vivant d'une grave maladie : Elle a réchappé d'un cancer guérir

réchapper

(ʀeʃape)
verbe intransitif
échapper à un danger Il a eu un grave accident, mais il en a réchappé.

RÉCHAPPER

(ré-cha-pé) v. n.
Échapper à quelque chose qui menace.
Tout s'écarte à l'instant ; mais aucun n'en réchappe [de la bénédiction] [BOILEAU, Lutr. V]
Échapper à un massacre.
À peine les janissaires eurent-ils fait le repas, que les Russes arrivent sur des bateaux plats ; pas un janissaire ne réchappa [VOLT., Cand. 12]
Particulièrement. Échapper à une maladie, à une blessure dangereuse.
L'on a toujours cru qu'il en réchapperait ; car il parlait avec liberté, quoiqu'il eût perdu une grande quantité de sang [PELLISSON, Lett. hist. t. I, p. 83]
Ma foi, monsieur, notre chat est réchappé depuis peu d'un saut qu'il fit du haut de la maison dans la rue [MOL., Am. méd. II, 1]
Il vaut mieux mourir selon les règles que de réchapper contre les règles [ID., ib. II, 5]
Maupertuis, à force de boire de l'eau de vie, s'est mis à la mort ; mais il en réchappe, parce qu'il est né avec un tempérament de Tartare [VOLT., Lett. Richelieu, 25 nov. 1752]
Le danger d'en mourir [de la petite vérole] n'est pas non plus le même pour tous les âges, puisqu'on en réchappe bien plus aisément dans l'enfance que dans la vigueur de la jeunesse [D'ALEMB., Réfl. sur l'inoc. Œuv. t. IV, p. 372, dans POUGENS.]
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand on veut exprimer l'action : Il a réchappé du naufrage ; avec l'auxiliaire être, quand on veut exprimer l'état : Il est réchappé de sa pleurésie.
V. a. Tirer d'un péril.
Maître fou, lui dit Candide, je t'ai réchappé des galères, j'ai payé ta rançon.... [VOLT., Cand. 29]

REMARQUE

  • Bouhours, Suite des Rem. p. 196, dit : " On échappe d'un danger, on réchappe d'une maladie. " L'usage n'est pas si exclusif.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car par vous [elle] reschapa, s' [ainsi] ai oy raconter [, Berte, CXXXIX]
    Je promis à saint Nicholas que se il nous reschapoit de ce peril là où nous avions la nuit esté, que je l'iroie querre de Joinville à pié et deschaus [JOINV., 285]
  • XIVe s.
    Ainsi com je vous di, la bataille finoit ; Maint Englois y moru, et maint en reschapoit [, Guesclin. 18507]
  • XVe s.
    Et eussent volontiers vu qu'il fust reschappé de ce peril ; mais il ne put, ainçois mourut dedans le second jour après [FROISS., I, I, 99]
  • XVIe s.
    En temps de paix faittes travailler la justice sur les reschappez de la guerre, laisser à vos les charges ruineuses.... [D'AUB., Hist. II, 109]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et échapper.

réchapper

RÉCHAPPER. v. intr. Être délivré, se tirer d'un grand péril. Il a une maladie grave, il n'en réchappera pas. Ce sera un grand bonheur s'il en réchappe. Vous êtes bien heureux d'être réchappé de cet accident.
Synonymes et Contraires

réchapper

verbe réchapper
Échapper à un danger.
Traductions

réchapper

[ʀeʃape] vi
réchapper de, réchapper à [+ accident, maladie] → to come through
va-t-il en réchapper? → is he going to come through it?, Is he going to be all right?