récrément

RÉCRÉMENT

(ré-kré-man) s. m.
Se dit des impuretés mêlées à diverses substances.
Il y a près de Saint-Étienne en Forez une mine de charbon qui brûle depuis plus de cinq cents ans, auprès de laquelle on avait établi une manufacture pour tirer de l'alun des récréments de cette mine brûlée [BUFF., Min. t. II, p. 319]
En physiologie, humeur qui, après avoir été séparée du sang par un organe sécréteur, est reportée dans le sang par la voie de l'absorption.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. recrementum, ordure, excrément, de re, et cernere, séparer (voy. EXCRÉMENT).

récrément

RÉCRÉMENT. s. m. T. de Médec. Il se dit Des humeurs telles que la salive, la bile, etc., qui, après avoir été séparées du sang, y sont reportées, ou sont retenues en certains endroits du corps pour différents usages.