récrire

(Mot repris de récrivirent)

récrire

v.t. réécrire.

RÉCRIRE

(ré-kri-r') v. a.Il se conjugue comme écrire.
Écrire de nouveau ce qui est déjà écrit.
Pour moi, s'il fallait, quand je vous ai écrit, récrire une aussi grande lettre, je vous l'ai déjà dit, je m'enfuirais [SÉV., 537]
Rédiger de nouveau. Ce morceau n'est pas bien écrit ; il faudra le récrire.
La pièce est certainement réparée à neuf, et récrite d'un bout à l'autre [GRIMM, Correspond. t. I, p. 133, dans POUGENS]
V. n. Écrire une nouvelle lettre. Vous lui avez écrit ; il faut récrire.
Le duc, n'étant pas satisfait, récrivit fortement à ce sujet [DUCLOS, Œuv. t. II, p. 411]
Faire réponse par lettre. Il m'a écrit, il faut que je lui récrive.
Je les ai écrites [les lettres à Racine], la plupart avec la même rapidité que je vous écris celle-ci, et sans savoir souvent où j'allais ; M. Racine me récrivait de même, et il faudrait aussi ravoir les siennes [BOILEAU, Lett. à Brossette, XXVI]
Fig. Il ne sait à qui en récrire, se dit d'un homme embarrassé dans ses affaires.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Li reis lor rescrit que s'il eussent bien entendu la meniere de la priere, qu'il ne se fussent jà mervillié.... [, Livre de jostice, p. 17]
  • XVe s.
    De ces nouvelles fut le roi anglois joyeux, et rescripvit au dit marquis que.... [FROISS., I, I, 76]
    Si luy en rescripvit le roy par plusieurs fois [COMM., V, 17]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. rescribere, de re, et scribere, écrire.

récrire

RÉCRIRE. v. tr. Écrire de nouveau ce qu'on a déjà écrit. Vous avez mal écrit cela, récrivez-le. Il n'était pas content de son article et l'a récrit entièrement.

Il signifie aussi Écrire une seconde, une troisième lettre. Je lui ai écrit, il ne répond pas; il faut lui récrire, je vais lui récrire.

Il signifie encore Faire réponse par lettre. Puisqu'il m'a écrit, je veux lui récrire.

Il s'emploie aussi au figuré et signifie Changer considérablement le style d'un ouvrage, composer à nouveau un morceau. Cet ouvrage, ce morceau pèche par le style, il faut le récrire.

récrire


RÉCRIRE, v. act. et n. [1reé fer. 2e lon. 3e e muet.] Il signifie, écrire de nouveau. Je lui ai écrit et récrit: il n'a pas répondu. "Cette ligne n'est pas bien: il faut la récrire. = La Touche dit que les gens, qui parlent mal, disent récrire pour répondre. "Il y a long-tems que j'ai reçu sa lettre et je ne lui ai pas encore récrit. Il remarque que, dans la 2de Édit. l'Acad. dit que récrire pour répondre vieillit.