récusation


Recherches associées à récusation: partialité, récuser, révocation

récusation

n.f.
Action de récuser un juge, un juré, un arbitre, un expert.

RÉCUSATION

(ré-ku-za-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
Action de récuser.
On donna pour commissaires à M. Arnauld ses ennemis déclarés, et l'on n'eut égard ni à ses récusations ni à ses défenses ; on lui refusa même de venir en personne dire ses raisons [RAC., Hist. Port-Royal.]
Le grand nombre de récusations que l'on peut faire en Angleterre [MONTESQ., Esp. XI, 18]
L'accusé et le procureur général pourront exercer un nombre égal de récusations [, Code d'instr. crim. art. 401]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. recusation ; espagn. recusacion ; ital. recusazione ; du lat. recusationem, de recusare, récuser.

récusation

RÉCUSATION. n. f. Action par laquelle on récuse. Causes de récusation. Les accusés ont le droit d'exercer un certain nombre de récusations.

recusation

Recusation, Praescriptio iudicis iniqui, B.

Recusation de quelque juge, Recusatio iudicis et disceptatoris, Rejectio.

Recusation de Conseillers, Reiectiones Conscriptorum, Budaeus.

Un incident de recusation, Iudicium reiectaneum, Budaeus.

Une accusation qui n'a pas grande apparence, Accusatio suspecti parum speciosa, B.

Traductions

récusation

הזמה (נ), פסילה (נ), הֲזַמָּה

récusation

recusal

récusation

ricusa

récusation

desafío

récusation

Herausforderung

récusation

задача

récusation

uitdaging

récusation

desafio

récusation

التحدي

récusation

wyzwanie

récusation

πρόκληση

récusation

предизвикателство

récusation

挑战

récusation

挑戰

récusation

výzva

récusation

haaste

récusation

チャレンジ

récusation

도전

récusation

utmaning

récusation

[ʀekyzasjɔ̃] nf
(DROIT)challenging
[idée, principe] → challenging