réemption

RÉEMPTION

(ré-an-psion) s. f.
Droit qu'une personne saisie a de racheter les objets saisis.
Chapitre IV, de la réemption, 37 : Il est accordé au débiteur le terme de huit jours dans les saisies mobilières, et le terme de trois mois dans les saisies immobilières, pour racheter les objets saisis ; ce rachat s'opère en payant en numéraire ce qui est dû au créancier en capital, intérêts et frais, [, Loi sur les poursuites pour dettes, p. 11 (le Grand-Conseil du canton du Valais)]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., de nouveau, et lat. emptionem, achat (voy. RÉDEMPTION). Ce droit n'existant pas dans la législation française, le mot de réemption n'existe pas non plus en France.