référer

(Mot repris de référassiez)

référer

v.t. ind. [ du lat. referre, rapporter, de ferre, porter ] (à)
1. Faire référence à ; se rapporter à : Cet article réfère à un événement déjà ancien.
2. En linguistique, avoir pour référent : Ce nom propre réfère à une femme.
En référer à,
s'en remettre à ; en appeler à : J'en référerai à mon supérieur hiérarchique.

se référer

v.pr. (à)
Se rapporter à qqch, à qqn : Elle s'est référée au discours du Premier ministre pour répondre se prévaloir de s'en remettre à

RÉFÉRER

(ré-fé-ré. La syllabe fé prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je réfère, excepté au futur et au conditionnel : je référerai) v. a.
Rapporter une chose à une autre. On référa la citation à l'original.
Attribuer. Je vous en réfère tout l'honneur.
L'autre [âme] m'en fait toujours un hommage fidèle [des honneurs reçus] ; Et sur ceux qu'on lui rend son zèle s'élevant Me les refère tous sans en vouloir pour elle [CORN., Imit. III, 54]
Vous comprenez comment vous pouvez les référer [les afflictions] à Dieu, en y reconnaissant sa volonté [BOURDAL., Instruct. sur la prud. du salut, XII]
Terme de jurisprudence. Référer le serment à quelqu'un, s'en rapporter au serment de quelqu'un qui voulait s'en rapporter au nôtre. Le serment lui avait été déféré, mais il le référa à la partie adverse.
Le serment déféré d'office par le juge à l'une des parties ne peut être par elle référé à l'autre [, Code Nap. art. 1368]
Référer à quelqu'un le choix d'une chose, lui laisser le choix de la même chose dont il nous donnait le choix.
V. n.Terme de palais. Faire rapport. Il faut en référer à la chambre. Au passif et impersonnellement. Il en sera référé.
Se référer, v. réfl. Avoir rapport à.
C'est à quoi.... les signes du ciel se doivent référer [MAIRET, Solim. II, 2]
Ces paroles ne doivent pas se référer où vous voulez qu'elles se réfèrent [PATRU, Plaidoyer 12, dans RICHELET]
S'en rapporter à. Se référer à quelqu'un, à l'avis de quelqu'un.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et à ceste [chose] doit l'en referer toutes les autres [ORESME, Eth. 28]
    Et convient entendre et resguarder as œuvres, rapporter ou referer les paroles à la vie [ID., ib. 322]
  • XVIe s.
    Pourtant nous ne nous arresterons à referer particulierement l'opinion d'un chacun [CALV., Inst. 183]
    Accident que l'on ne sçauroit referer ailleurs qu'à la faveur des dieux [AMYOT, P. Aem. 39]
    Ilz vouloient que toutes choses se referassent à la grace et au bon plaisir des dieux [ID., Marcel. 4]
    Lorsque quelque chose est remise au serment, il devra estre accepté ou referé en la forme et maniere qu'il aura esté deferé [, Nouv. coust. gén. t. I, p. 484]

ÉTYMOLOGIE

  • Prov. referre ; espagn. referir ; ital. riferire ; du lat. referre, de re, et ferre, porter.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RÉFÉRER. Ajoutez :
    Faire un rapport.
    La commission parlementaire chargée de référer sur le projet de loi concernant les amendes fiscales a terminé ses travaux... [, Journ. offic. 17 juin 1872, p. 4065, 3e col.]

référer

RÉFÉRER. v. tr. Rapporter une chose à une autre. À quoi référez-vous cet article? Cette note se réfère à tel endroit du texte.

Il signifie aussi Attribuer, reporter. Il en faut référer l'honneur, la gloire à Dieu. Je vous en réfère tout l'honneur, toute la gloire.

En termes de Jurisprudence, Référer le serment à quelqu'un, S'en rapporter au serment de quelqu'un qui voulait s'en rapporter au nôtre. Le serment lui avait été déféré, mais il le référa à sa partie adverse.

RÉFÉRER s'emploie intransitivement en termes de Procédure et signifie Faire rapport, se rapporter, recourir. Il faut en référer au juge. Il en sera référé.

SE RÉFÉRER se dit des Personnes et signifie Se rapporter. Se référer à l'avis de quelqu'un, se référer à quelqu'un, se référer à ce qu'il dit. Je me suis référé à ce texte. Je m'en réfère à l'événement pour justifier mes conseils, ma prédiction.

referer

Referer, act. acut. Vient de Referre, verbe Latin, qui signifie reciter et faire son rapport de quelque chose. Selon quoy l'on dit, Le rapport, ou relation du sergent, et, A la relation du conseil, clause usitée par les Secretaires du Roy en la signature des lettres, desquelles rapport a esté fait par un maistre des Requestes, ou par un Referendaire de la Chancellerie.

référer


RÉFÉRER, v. act. [3 é fer.] Raporter. "Un Chrétien doit référer à Dieu toutes ses actions. "À~ quoi référez-vous cet article? "Il se réfère à celui qui est ci-dessus. Référer le choix à quelqu'un, lui doner le choix. = Il vieillit dans l'usage ordinaire. Acad. = On dit, en termes de Pratique, référer le serment à quelqu'un, se raporter au serment de quelqu'un, qui voulait s'en raporter au nôtre. "Le serment m'avait été déféré; mais je l'ai référé à ma partie. = V. n. Faire raport. Terme de Palais. "Il faut en référer à la chambre: il en sera référé. = On dit, en ce sens, substantivement, un référé, un raport.

Synonymes et Contraires

référer (se)

verbe pronominal référer (se)
Traductions

référer

ייחס (פיעל), יִחֵסreferيُشيرُ إلىzmínit (se)referere tilsprechen vonπαραπέμπωremitirviitata johonkinuputiti nariferirsi口に出す언급하다verwijzenreferereodnieść sięreferirнаправлятьhänvisaอ้างอิงsöz etmeknhắc đến提到 (səʀefeʀe)
verbe pronominal
aller regarder qqch se référer à un texte

référer

[ʀefeʀe] vt
en référer à qn → to refer the matter to sb [ʀefeʀe] vpr/vi
se référer à [+ source, auteur] → to refer to