réfléchi, ie


Recherches associées à réfléchi, ie: réfléchir

RÉFLÉCHI, IE

(ré-flé-chi, chie) part. passé de réfléchir
Renvoyé en arrière, en retour.
L'air dans le vent direct n'agit que par sa vitesse et sa masse ordinaire ; dans le vent réfléchi la vitesse est un peu diminuée, mais la masse est considérablement augmentée par la compression que l'air souffre contre l'obstacle [BUFF., Add. et corr. théor. terre, Œuv. t. XIII, p. 16]
La lumière, en tombant sur les corps, n'est pas, à beaucoup près, entièrement réfléchie ; il en reste en grande quantité dans la petite épaisseur de la surface qu'elle frappe [ID., Hist. nat. Introd. 1re part. Œuv. t. VI, p. 63]
Le mouvement réfléchi est celui d'un corps qui rencontre un obstacle impénétrable pour lui [BRISSON, Traité de phys. t. I, p. 72]
Le mercure et l'étain, l'un sur l'autre étendus, Recueillent les rayons surpris à leur passage, Et des traits réfléchis vous présentent l'image [DELILLE, Trois règ. IV]
Fig.
Nos sens facilement peuvent être charmés Des ouvrages parfaits que le ciel a formés ; Ses attraits réfléchis brillent dans vos pareilles [MOL., Tart. III, 3]
La lumière vraie et directe de l'expression, et la lumière réfléchie de la métaphore [DIDER., Lett. sur les aveug.]
Ce lustre réfléchi qu'elle prêtait au caractère de son époux, ne faisait que donner au sien plus de relief et plus d'éclat [MARMONTEL, Mém. IX]
Terme de botanique. Se dit des organes dont la partie inférieure est verticale et la supérieure déjetée en dehors. Étamines réfléchies. Limbe réfléchi, limbe d'une corolle monopétale qui se renverse en dehors.
Terme de grammaire. Verbes réfléchis, verbes dans lesquels l'action faite par le sujet a pour objet ce même sujet. Verbes réfléchis directs : Pierre se félicite. Verbes réfléchis indirects : Pierre se donne un habit. Verbes réfléchis passifs : Cette histoire se raconte diversement. Verbes réfléchis neutres : Elle se meurt, elle s'écrie. Verbes réfléchis essentiels, ceux qu'on ne peut employer sans l'un des pronoms complétifs me, te, se, nous, vous. On dit par opposition verbes réfléchis accidentels. On donne aussi quelquefois aux verbes réciproques le nom de verbes réfléchis. Substantivement. Les réfléchis, les verbes réfléchis. Pronom réfléchi de la 3e personne, nom donné par quelques grammairiens au pronom se, soi, employé dans la conjugaison des verbes réfléchis.
Qui a le caractère de la réflexion.
Au lieu de cette hardiesse à concevoir une mauvaise action, et de cette impétuosité à la commettre, on ne vit plus régner que les vices des âmes faibles et des crimes réfléchis [MONTESQ., Rom. 17]
Quoique cet animal [le glouton] ait de la finesse et mette en œuvre des ruses réfléchies pour se saisir des autres animaux [BUFF., Quadr. t. VI, p. 220]
L'animal n'a ni nos aversions réfléchies, ni nos haines durables, ni nos amitiés constantes [ID., Nature des anim.]
Les objets dont notre âme s'occupe, sont ou spirituels ou matériels, et notre âme s'occupe de ces objets ou par des idées directes ou par des idées réfléchies [D'ALEMB., Disc. prélim. Encycl. Œuv. t. I, p. 235, dans POUGENS.]
Ce spectacle si grand des vrais biens de la vie Occupait ma pensée, et portait dans mon cœur Un plaisir réfléchi, le calme et le bonheur [ST-LAMB., Sais. II]
Qui a l'habitude de la réflexion. Un esprit réfléchi.
Devenez plus réfléchi, parlez moins, écoutez davantage [GENLIS, Veillées du château t. I, p. 556, dans POUGENS]