réfractaire

1. réfractaire

adj. [ du lat. refractarius, querelleur, de refringere, de frangere, briser ]
1. Qui refuse de se soumettre : Un élève réfractaire rebelle ; docile
2. Se dit d'un matériau qui résiste à de très hautes températures : Tapisser une cheminée de briques réfractaires.
3. (à) Qui est insensible, inaccessible à qqch, à un sentiment : Elle est réfractaire à la musique techno fermé ; ouvert, réceptif
n.m.
Matériau résistant à de très hautes températures.

2. réfractaire

adj. et n.m.
Se dit d'un prêtre qui, sous la Révolution française, avait refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé.

réfractaire

(ʀefʀaktɛʀ)
adjectif
1. personne obéissant qui refuse d'obéir être réfractaire au règlement
2. chose qui résiste à la chaleur un matériau réfractaire

RÉFRACTAIRE

(ré-fra-ktê-r') adj.
Qui résiste à l'autorité, à une autorité.
Il vaudrait mieux.... qu'ils fussent réfractaires à toutes les volontés, que de manquer à la moindre des miennes [BOURDAL., Dim. t. II, p. 29, Soin des domestiques.]
Bien informé d'ailleurs que vous aimiez Clarisse, Et que vous deveniez réfractaire à ses lois, Refusant d'épouser celle dont il fit choix [REGNARD, le Distr. V, 10]
Le premier usage que fit Louis XIV des talents du jeune prélat, fut de le nommer pour médiateur entre le nonce du pape et quatre évêques français, réfractaires très obstinés à la condamnation de Jansénius [D'ALEMB., Éloges, Card. d'Estrées.]
Substantivement.
Il [Cavalier, chef des Camisards] répondit que, quand on lui désobéissait, sa prophétesse, qu'on appelait la grande Marie, était sur-le-champ inspirée, et condamnait à mort les réfractaires [VOLT., Louis XIV, 36]
Y a-t-il, disent les réfractaires, une contradiction plus grande ? [ID., Facéties, Quest. mir. 2e lett.]
Conscrit réfractaire, celui qui se soustrait à la loi du recrutement et se cache pour n'être pas mené sous les drapeaux.
Le magistrat qui les poursuit avec tant de rigueur aujourd'hui sous prétexte de bonapartisme.... faisait saisir le conscrit réfractaire, et conduire aux galères l'enfant qui préférait son père à Bonaparte [P. L. COUR., Pétition aux chambres.]
Substantivement. Un réfractaire.
Prêtre réfractaire, celui qui a rompu ses vœux. S'est dit particulièrement, pendant la Révolution française, des prêtres qui avaient refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé.
....royalisent la république, tant par la mise en liberté et la rentrée des prêtres réfractaires, que.... [BABŒUF, Pièces, I, 107]
Qui résiste à diverses actions physiques ou chimiques.
Que deviennent les substances dures, réfractaires et nuisibles que l'autruche avale sans choix ? [BUFF., Ois. t. II, p. 262]
L'argile blanche de Limoges, qui est tout aussi réfractaire au feu que le quartz ou le grès pur [ID., Min. t. I, p. 100]
Le coton est très réfractaire à la teinture, et il ne s'en laisse pas humecter volontiers [AMEILHON, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 576]
Fig.
Le kamichi, grand oiseau de l'Amérique, demi-aquatique, d'un genre fort singulier, et très réfractaire à la nomenclature [BONNET, Contempl. nat. XI, 3]
Absolument. Qui résiste au feu, qui ne fond pas, ou ne fond que difficilement.
Selon moi, les substances les plus simples et les plus réfractaires ne résisteraient pas à cette action du feu, si l'on pouvait l'augmenter à un degré convenable [BUFF., Min. t. III, p. 147]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Gens qui taschent à donner couleur à si damnable rebellion, pour induire les simples à penser qu'ilz ont eu quelque cause de se mouvoir, et confirmer les refractaires à suyvre leurs inventions [CONDÉ, Mémoires, p. 552]
    Peut-estre que l'afection sincere que me portez, vous tire en partie adverse et refractaire, comme disent les clercs [RAB., III, 18]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. refractarius, rebelle, de refractum, supin de refringere, de re, contre, et frangere, briser (voy. FRACTURE).

réfractaire

RÉFRACTAIRE. adj. des deux genres. Qui est rebelle, désobéissant. Réfractaire aux ordres du roi. Un religieux réfractaire aux ordres de son provincial.

Prêtre réfractaire, Prêtre qui, sous la Révolution, avait refusé de prêter serment à la constitution civile du clergé.

RÉFRACTAIRE se dit, en termes de Chimie, d'une Substance minérale qui résiste au feu, qui ne fond que très difficilement. Argile réfractaire. Un minerai de fer très réfractaire.

Il s'emploie comme nom masculin et se dit dans la Législation militaire de Celui qui se soustrait à la loi du recrutement et refuse de se ranger sous les drapeaux. Poursuivre les réfractaires. On vient d'arrêter plusieurs réfractaires.

réfractaire


RÉFRACTAIRE, adj. [Réfraktère: 1re é fer. 3e è moy. et long; 4e e muet.] Rebelle, désobéïssant. "Réfractaire aux ordres du Roi, de la cour, d'un supérieur. = Fig. Mine de fer réfractaire, qui se fond dificilement~, ou, qui ne peut point se fondre.

Synonymes et Contraires

réfractaire

Traductions

réfractaire

חסין (ת), ממרה (ז), סרבן (ז), קשה עורף (ת), שמוט (ז), סַרְבָן, מַמְרֶה, חָסִין

réfractaire

opstandig

réfractaire

refraktär

réfractaire

refractory, fireproof

réfractaire

огнеупорни

réfractaire

tulenkestävät

réfractaire

[ʀefʀaktɛʀ] adj
[briques] → refractory
[maladie] → which is resistant to treatment
(= rebelle) être réfractaire à → to resist
(HISTOIRE) [prêtre] → nonjuring