régénération

(Mot repris de régénérations)

régénération

n.f.
1. Reconstitution naturelle d'un organe détruit ou supprimé : La régénération de la queue du lézard.
2. Fig., litt. Fait de se régénérer ; renouvellement moral : La régénération de la société amendement, purification

RÉGÉNÉRATION

(ré-jé-né-ra-sion ; en vers, de six syllabes) s. f.
Reproduction d'une partie détruite.
Les blessures qu'on voit se fermer et en même temps les chairs revenir par une assez prompte régénération [BOSSUET, Connaiss. II, 10]
Reproduction.
Ce qui fait durer si longtemps la douleur de la goutte ou de la colique, c'est la continuité, c'est la continuelle régénération de l'humeur mordicante qui la fait naître [BOSSUET, Connaiss. III, 6]
Je ne me sers ici du mot régénération que pour désigner la simple évolution de parties préexistantes, et qui, en se développant, remplacent celles qui ont été retranchées, ou que des parties ont détruites [BONNET, Palingén. phil. X, 5]
Reproduction d'un objet sous sa première forme. Régénération des métaux.
Fig. Réformation, renouvellement moral.
Il paraît positivement par les inscriptions que ce sacrifice [les tauroboles] était pour ceux qui recevaient le sang une régénération mystique et éternelle [FONTEN., Oracles, II, 4]
Rome [des papes].... aurait grand besoin d'une régénération [DUCLOS, Œuv. t. VII, p. 51]
Puissent les principes être le germe d'une régénération trop juste pour être refusée, et trop désirée pour n'être pas inévitable ! [MIRABEAU, Collection, I, p. 82]
Dans un sens ironique, prétendue amélioration de la nature et du sort des peuples.
La régénération humaine m'assiégeait sous toutes les formes [REYBAUD, Jér. Paturot, I, 2]
Renaissance, en parlant du baptême.
Rien du vieil homme n'entrera dans le ciel que par la régénération en Jésus-Christ [SÉV., 441]
Il n'est pas nécessaire de savoir précisément comment se fait la régénération des enfants, pourvu qu'on admette en eux une véritable régénération, ou une justification intérieure et réelle, causée, si on le veut, par les actes qui accompagnent le sacrement [MALEBR., Rech. éclaircissements, I]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Cicatrization, c'est regeneration de cuir semblable [H. DE MONDEVILLE, f° 35, verso.]
    La regeneration et consolidation [d'une plaie] [ID., f° 75 bis.]
    La regeneracion des pels [poils] [BERNARD DE GORDON, Trad. franç. I, 21]
  • XVIe s.
    Voilà comment nostre Seigneur appelle le baptesme regeneration ; il demonstre la façon comment Dieu nous regenere, assavoir en eau et en esprit [CALV., Instit. 1084]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. regenerationem, de regenerare, régénérer.

régénération

RÉGÉNÉRATION. n. f. Reproduction, reconstitution. La régénération des chairs.

Il s'emploie figurément et signifie Réformation, amélioration, renouvellement moral. La régénération des moeurs. La régénération d'un peuple.

Il se dit aussi figurément en parlant du Baptême et signifie Renaissance. La régénération en JÉSUS-CHRIST.

régénération


RÉGÉNÉRATION, s. f. RÉGÉNÉRER, v. act. [Régénéra-cion, néré: 1re, 2e et 3e é fer. 4eé aussi fer. au 2d.] Ils expriment l'action d'engendrer, de produire de nouveau. Le Baptême est apelé le Sacrement de la Régénération. "Nous avons été régénérés en Jesus-Christ. = En Médecine, on dit, la régénération des chairs; les chairs se régénèrent; en Chimie, la régénération des métaux.

Synonymes et Contraires

régénération

nom féminin régénération
Traductions