réglé

réglé, e

adj.
1. Litt. Soumis à des règles, à des principes : Ce couple a une vie bien réglée régulier
2. Dont on a trouvé la solution ; résolu : Un problème réglé.
3. Rayé de lignes droites : Du papier réglé.

réglée

adj. f.
Se dit d'une jeune fille, d'une femme qui a ses règles.

réglé


réglée

(ʀegle)
adjectif
1. auquel on a trouvé une solution Le problème est réglé.
2. appareil déréglé que l'on a modifié pour que cela fonctionne une horloge mal réglée
3. qui est organisé avec précision une vie bien réglée
4. femme qui a du sang qui coule chaque mois une adolescente qui n'est pas encore réglée

règle

RÈGLE. n. f. Instrument de bois, de métal ou de quelque autre matière, qui sert à guider la main quand on veut tracer des lignes droites. Règle de bois, de cuivre, d'acier. Cette règle est faussée. Tirer une ligne avec la règle, à la règle. Dresser une pièce de bois à la règle. Se servir de la règle et du compas. Règle de tailleur de pierre, de maçon, de menuisier, de charpentier. Règle à calcul.

Il signifie, au figuré, Principe, maxime, loi, enseignement, et généralement tout ce qui sert à conduire, à diriger l'esprit et le coeur. C'est une règle certaine pour discerner le vrai d'avec le faux. Une règle sûre pour ne pas se tromper. Tenez cela pour une règle infaillible. Règle de conduite. Règle de moeurs. La religion doit être notre principale règle, notre règle invariable. La justice était la règle de toutes ses actions. Servir de règle. Les règles de la morale chrétienne. Les règles de l'honnêteté, de la bienséance, de la politesse. Suivre la règle. Se conformer à la règle. S'affranchir, s'écarter de la règle. Il n'a pour règle que sa volonté, son caprice. Il se fait une règle d'être exact en toutes choses.

Il signifie encore Ordre, bon ordre. Il vit sans aucune règle. Il n'y a point de règle dans cette maison. Il a établi, rétabli la règle dans ce collège.

Il signifie aussi Exemple, modèle. Sa conduite n'est point une règle pour moi.

Il se dit encore des Lois humaines, des ordonnances, des coutumes, des usages. Telle est la règle établie par la loi. C'est la règle que les enfants héritent de leurs pères. Les règles de la justice. Les règles de la procédure. Cette procédure est dans les règles, est selon les règles. Procéder selon les règles, en règle.

Il est de règle que, Il est conforme à l'usage, à la bienséance que. Il est de règle qu'on rende visite à son supérieur dans certaines occasions. On dit de même : Cela est de règle.

Ce procédé est dans les règles, n'est pas dans les règles, Il est ou il n'est pas conforme à tel précepte, à tel principe de morale ou de bienséance, à l'usage reçu parmi les honnêtes gens.

Être en règle, se mettre en règle, Être, se mettre au point ou dans l'état que la loi, la coutume ou l'usage demande. Il s'est mis en règle, il a présenté ses comptes. Ses créanciers se sont mis en règle avec lui, ils l'ont fait assigner. Je suis en règle avec lui, je lui ai rendu visite, je lui ai rendu sa visite, ses visites. On dit dans un sens analogue : Votre affaire est en règle. Vos papiers sont en règle, ne sont pas en règle. Tout est en règle.

Un procès en règle, Un procès suivi par- devant les juges.

Un avertissement, une réclamation, une protestation en règle, etc., Un avertissement, une réclamation, une protestation faite dans les formes et de manière qu'il en soit tenu compte.

Fig. et fam., Un repas en règle, Un repas d'apparat, un repas où l'ordre du service est observé avec soin. Il est vieux.

Fam., Une sottise, une folie, une friponnerie dans toutes les règles, Une sottise, une folie, une friponnerie complète, à laquelle rien ne manque.

En bonne règle, Suivant la loi, l'usage, la bienséance. En bonne règle, il faudrait qu'il vînt vous trouver le premier. Donnez-moi un reçu pour la bonne règle.

Elliptiquement et familièrement, Règle générale, Généralement, dans tous les cas. Règle générale, il faut connaître les gens avant de se confier à eux.

Prov., Il n'y a point de règle sans exception, Une loi, une maxime, quelque générale qu'elle soit, n'est point applicable à tous les cas particuliers. On dit aussi proverbialement : L'exception confirme la règle, La nécessité où l'on est d'excepter les cas particuliers dans lesquels une loi, une maxime, une règle n'est point applicable, prouve qu'elle doit s'appliquer dans tous les autres cas.

RÈGLE, en parlant des Sciences, des arts, de la politique, des jeux, etc., se dit des Préceptes qui servent à les enseigner; des principes et des méthodes qui en rendent la connaissance plus facile et la pratique plus sûre; de la manière de les pratiquer qui est considérée comme seule exacte, autorisée. L'étude des règles. La connaissance des règles. Les règles générales. Les règles particulières. S'attacher, s'assujettir aux règles. Observer, suivre les règles. Négliger, violer, enfreindre les règles. Se mettre au-dessus des règles. Donner, prescrire des règles. Cela est selon les règles de l'art. Les règles de la grammaire, de la logique, de la poésie. Les règles du théâtre. La règle de l'unité de temps, de l'unité de lieu, de l'unité d'action. Attaquer une place dans les règles. Traiter un malade dans les règles, selon les règles. Apprendre une langue par règle, par les règles. Les règles du piquet, du trictrac, etc.

Cette tragédie, cette comédie est dans les règles, selon les règles, Toutes les règles du théâtre y sont exactement observées.

En termes de Jeu, Jouer la règle, Dans un jeu d'adresse ou dans une partie de cartes, Choisir, entre les combinaisons possibles, la plus classique. Fig., Ce général a été battu pour s'être trop obstiné à jouer la règle.

RÈGLE, en termes d'Arithmétique, désigne une Opération qui se fait sur des nombres donnés, pour trouver des sommes ou des nombres inconnus. Les quatre règles. La règle de trois ou de proportion.

Il désigne encore les Statuts que les religieux d'un ordre sont obligés d'observer. La règle de Saint-Augustin. La règle de Saint- Benoît. La règle de Saint-François. Observer, garder, maintenir la règle. Enfreindre, violer la règle. Se relâcher de la règle primitive. Rétablir la règle. Le pape a approuvé cette règle, l'a mitigée, l'a adoucie. Les règles et les statuts de l'ordre du Saint-Esprit.

RÈGLES, au pluriel, désigne les Menstruations des femmes. Elle a ses règles. Ses règles ont cessé.

règle


RèGLE, s. f. RèGLEMENT, s. m. RÉGLÉMENT, adv. RÉGLER, v. a. [Les deux prem. ont un è moy. à la 1re syll. un e muet à la 2de; les 2 dern. ont un é fer. aux deux prem. On doit remarquer sur-tout la diférence du s. m. et de l'adv. Règleman, régléman.] Règle est 1°. instrument long, droit et plat, de bois ou de métal, qui sert à tirer des lignes droites. Se servir de la règle et du compâs. = 2°. Figurément, Principe, maxime, loi, etc. qui sert à conduire, à diriger l'esprit et le coeur. "Règle de Foi, de conduite, de moeurs.
   Que l'exacte équité soit ta règle suprème.
       Le Franc.
= 3°. Bon ordre. "On vit sans règle, ou il n' y a point de règle dans cette maison. = 4°. Exemple, modèle. "Il est la règle de tous ceux de son âge. = Règle, modèle, (synon.) La règle prescrit ce qu'il faut faire: le modèle le montre tout fait. On doit suivre l'une et imiter l'aûtre. — Cicéron fournit tout à la fois d'excellentes règles et de parfaits modèles d'éloquence. = On peut apliquer à la règle et au modèle, ce que Rousseau dit de la loi et de l'exemple.
   Contre une loi, qui nous gène,
   La Nature se déchaîne,
   Et cherche à se révolter;
   Mais l'exemple nous entraîne,
   Et nous force à l'imiter.
= 5°. Loi particulière, règlement. "Telle est la règle établie par la loi. "Procédure qui est dans les règles, selon les règles. — Les règles de la politesse. = 6°. Les préceptes, les principes, les méthodes des Arts et des Sciences. "L'étude, la conaissance des règles. Doner, prescrire des règles: observer, ou négliger, violer les règles. Traiter un malade dans les règles, selon les règles. "Ceux même qui s'y étoient le plus divertis, eurent peur de n'avoir pas ri dans les règles. Racine, préface des Plaideurs. = 7°. Institut, Statuts que les Religieux sont obligés d'observer. La Règle de St. Basile, de St. Benoît, de St. Augustin, de St. François, etc..
   Rem. 1°. On dit être, ou se mettre en règle. L'Abé Coyer dit, dans la règle, contre l'usage. "On vous trouve levée à huit heures. Si vous sortiez du bal, vous seriez dans la règle. Il eut été mieux de dire, vous seriez en règle. = On dit, au pluriel: dans toutes les règles, entièrement, parfaitement. "Les abrégés et les Dictionaires ne feront que des ignorans dans toutes les règles. L'Ab. de Fonten. = Dans la règle et en bone règle, suivant les règles, les lois ou la bienséance, etc.
   Si c'est lui, dans la règle, il faut qu'il vous prévienne.      le Méchant.
= Il est de règle que, régit l'indicatif dans la phrâse afirmative, et le subjonctif dans la phrâse négative ou interrogative. "Il est de règle que dans certaines conditions un mari doit se repentir du moins une fois par jour, d'avoir une femme. Coyer. "Il n'est pas de règle, ou, est-il de règle qu'une femme ne se repente pas aussi souvent d'avoir un mari?
   Rem. 2°. Bien des gens regardent les Règles comme des entraves qu'on done au génie; et comme des pédans, ceux qui en recomandent l'observation. Il est vrai que le génie et le goût peuvent s'élever quelquefois au-dessus des règles et de l'usage: mais ils risqueraient beaucoup à les mépriser et à s'en afranchir souvent. D'âilleurs les persones d'un vrai génie sont râres, et un goût sage et délicat n'est pas comun: souvent de bons originaux forment de mauvaises copies. Les persones du comun et les jeunes gens ont besoin de conaître les règles: ils ne peuvent manquer en les observant, et souvent ils manqueraient grossièrement, en ne les observant pas. = Ces principes, aplicables à tous les arts, le sont surtout à l'art de parler et d'écrire, plus assujéti que les aûtres aux lois et même aux bisarreries de l'usage; et où tout, en un certain sens, est arbitraire.
   RÉGLER, c'est 1°. Tirer des lignes sur du papier, etc. pour servir de règle ou d' ornement. Régler du papier pour une exemple à écrire, pour noter de la musique. = 2°. Conduire, diriger suivant la règle. "Régler sa vie, ses actions, ses moeurs, ses desirs. Régler sa maison, son Diocèse. "Il faut régler sa dépense sur son revenu. Réglez-vous là dessus.
   Je ne me règle point sur la rumeur publique.
       Palissot.
= 3°. Déterminer. Régler les séances, l' ordre, la marche, etc. Cela n'a pas encôre été réglé. = 4°. Il a d'aûtres sens, suivant les mots qu'il régit. = Régler sa dépense, sa table: y mettre de l'ordre. Régler une pendule, une montre; la mettre en état d'aler juste et bien. = Régler les diférends; les terminer. = Régler un compte, l'arrêter. Régler le mémoire d'un ouvrier; en mettre toutes les parties à leur juste valeur.
   RÉGLÉ, ÉE, adj. se dit au propre et au figuré. Papier réglé; vie, maison réglée; dispute réglée. Mouvement réglé; pendule, montre bien réglée. = En parlant des persones, sage, régulier. "Homme, esprit réglé, etc.
   RèGLEMENT; Ordonance, Statut qui doit servir de règle, qui prescrit ce que l'on doit faire. Règlement de Police. Arrêt en forme de Règlement. "Faire, publier un Règlement. = Action de régler. "Règlement de Juges. Il se dit au Palais. "Plaider; instance; Arrêt en règlement de Juges.
   RÉGLÉMENT; avec règle, d'une manière réglée. Il vit réglément. = Toujours dans le même ordre et de la même manière. "Il étudie réglément ses six heures par jour. "Il soupe réglément à neuf heures.

Synonymes et Contraires

réglé

adjectif réglé
3.  Se dit d'un mécanisme en état.
Traductions

réglé

מיושב (ת), מכוונן (ת), סדור (ת), מְיֻשָּׁב, מְכֻוְנָן, סָדוּר

réglé

aggiustato

réglé

設置

réglé

sæt

réglé

Ange

réglé

[ʀegle] adj
(= organisé) [vie] → well-ordered
[papier] → ruled
(= arrangé) → settled
[femme] bien réglée → whose periods are regular
règle à calcul nfslide rule
règle de trois nf (MATHÉMATIQUE)rule of three