rémora

rémora

n.m. [ du lat. remora, retard ]
Poisson marin, ayant sur la tête un disque formant ventouse, qui lui permet de se fixer à de gros poissons.

RÉMORA

(ré-mo-ra) s. m.
Genre de poisson nommé maintenant échénéide. Petit poisson dit vulgairement sucet, auquel les anciens attribuaient le pouvoir d'arrêter les vaisseaux.
Fig. et familièrement. Obstacle, retardement.
L'or est comme une femme : on n'y saurait toucher, Que le cœur, par amour, ne s'y laisse attacher ; L'un et l'autre en ce temps, sitôt qu'on les manie, Sont deux grands rémoras pour la philosophie [REGNARD, le Joueur, IV, 13]
Cela me détermina à presser M. et Mme la duchesse d'Orléans de faire finir ces longueurs ; la dame d'atours [à nommer] était toujours le rémora [SAINT-SIMON, 274, 209]
Nom de deux instruments de chirurgie maintenant hors d'usage, destinés à assujettir une partie.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il y a un petit malautru poisson, nommé d'aucuns echeneis, d'autres remora, qui.... [PARÉ, Monstres, app. 1]
    La remore fichant son debile museau Contre le moitte bord du tempesté vaisseau L'arreste tout d'un coup au milieu d'une flotte [DU BARTAS, la Semaine.]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. remora, retard, de re..., et mora, retard, demeure (voy. MORULE).

rémora

RÉMORA. n. m. Espèce de petit poisson ainsi appelé du latin Remora, parce que les anciens lui attribuaient le pouvoir d'arrêter les vaisseaux dans leur course.

rémora


RÉMORA, s. m. [1re é fer. 2e brève.] Obstacle, retardement. "Il était prês de terminer son afaire: il est survenu un rémora. St. fam.

Traductions

rémora

Schiffshalter

rémora

rémora