réordonner

(Mot repris de réordonnai)

RÉORDONNER

(ré-or-do-né) v. a.
Terme ecclésiastique. Conférer une seconde fois les ordres sacrés à celui dont la première ordination est jugée nulle, pour quelque défaut essentiel.
Pourquoi supposer que l'ordination [des prêtres catholiques] est nulle, en réordonnant tous ceux qui l'ont reçue ? [FÉN., t. II, p. 10]
On décida qu'on ne rebaptiserait et qu'on ne réordonnerait personne [de ceux qu'avait baptisés ou ordonnés Lavardin, évêque du Mans] ; mais quelques prêtres scrupuleux se firent ordonner une seconde fois [VOLT., Mél. litt. Lett. au pr. de ***, VII]
Ordonner de nouveau ; répéter un ordre.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Ces sept intervalles leur serviroient de places avantageuses et de retraittes asseurées pour se reordonner [LANOUE, 425]
    Comme leur cavallerie est legiere, ils retourneroyent soudainement derriere leur gros se reordonner [ID., 428]
    Il reformera sa maison, reordonnant les choses destraquées, chassant tous vagabons.... [O. DE SERRES, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et ordonner.

réordonner

RÉORDONNER. v. tr. T. de Liturgie. Conférer pour la seconde fois les ordres sacrés à quelqu'un dont la première ordination a été faite contre la teneur des canons et déclarée nulle par jugement de l'Église.