répercussif, ive

RÉPERCUSSIF, IVE

(ré-pèr-ku-ssif, ssi-v') adj.
Qui donne un choc en retour (sens propre qui est peu usité). Nos mouvements de descente ont habituellement des terminaisons brusques et répercussives, bien que les chocs puissent être très adoucis.
Terme de médecine. Qui a la propriété de répercuter. Médicaments répercussifs, médicaments topiques qui, appliqués sur une partie malade, font refluer à l'intérieur les liquides tendant à l'engorger, ou arrêtent le développement d'un exanthème ou de toute autre altération morbide. S. m. La glace, l'eau froide, l'air froid, etc. sont des répercussifs.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Le repercutif ne puet pas debouter toute la matiere [LANFRANC, f° 50, verso.]
    Les repercussis [ID., ib.]
  • XVIe s.
    La voix repercussive (écho), En m'oyant la menter, De ma plainte excessive Semble se tormenter [DU BELL., II, 67, verso.]
    Medicamens repercussifs ou repoussans [PARÉ, XXV, 9]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RÉPERCUSSION ; provenç. repercussiu ; espagn. repercussivo ; ital. ripercussivo.