réprimé, ée

RÉPRIMÉ, ÉE

(ré-pri-mé, mée) part. passé de réprimer
La licence et l'orgueil en tous lieux réprimés [BOILEAU, Épître I]
De la sédition la flamme réprimée Vit encor dans les cœurs, en secret rallumée [VOLT., Adèl. du Guesclin. IV, 5]