réprimande

réprimande

n.f. [ du lat. reprimenda [culpa], [faute] qui doit être réprimée ]
Reproche, blâme que l'on adresse à qqn pour une faute : Le président a fait des réprimandes aux ministres remontrance, semonce ; compliment

réprimande

(ʀepʀimɑ̃d)
nom féminin
blâme, reproche adressé à qqn adresser une réprimande à un élève qui n'a pas fait ses devoirs

RÉPRIMANDE

(ré-pri-man-d') s. f.
Reproche fait du ton de l'autorité.
Je me hâte de m'accuser moi-même, pour arrêter vos réprimandes [VOIT., Lett. 196]
Celui qui hait les réprimandes est un insensé [SACI, Bible, Prov. de Salom. XII, 1]
Lorsque mon père apprendra les choses, je vais voir fondre sur moi un orage soudain d'impétueuses réprimandes [MOL., Scapin, I, 1]
Des réprimandes publiques déplaisent plus que des injures dans le tête-à-tête [MAINTENON, Lett. à Mme de la Viefville, 2 mai 1708]
Je dis ensuite au roi une partie de la réprimande que j'avais faite à son ministre [ID., Lett. au card. de Noailles, 21 mai 1701]
Aristide, se levant, fit une forte réprimande aux Athéniens [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 137, dans POUGENS]
Les exemples corrigent bien mieux que les réprimandes [VOLT., Jenni, V]
On craint moins les graves réprimandes de M. de Volmar que les reproches touchants de Julie [J. J. ROUSS., Hél. IV, 10]
Je ne me suis jamais permis de réprimande avec vous ; je vous prie de n'en pas user avec moi [MARMONTEL, Mém. III]
Peine disciplinaire que portent les lois ou les règlements pour des manquements légers.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Cette bonne vieille par sa reprimande et son interdiction.... [MONT., III, 328]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. reprimenda, chose qui doit être réprimée, de reprimere (voy. RÉPRIMER).

réprimande

RÉPRIMANDE. n. f. Blâme formulé. Douce, forte, sévère réprimande. Faire des réprimandes. Il ne peut souffrir les réprimandes. Je ne ferai pas ce que vous me dites, j'en aurais, j'en recevrais des réprimandes. Je lui en ferai réprimande. Cela mérite réprimande.

Il se dit aussi d'une Peine disciplinaire qu'inflige un Conseil de l'ordre des avocats, une Chambre d'avoués, de notaires, un Conseil de discipline, etc.

rêprimande


RêPRIMANDE, s. f. RÉPRIMANDER, v. act. [1re é fer. 3e lon. 4ee muet au 1er, é fer. au 2d.] Ils expriment l'action de reprocher à quelqu'un sa faûte, avec autorité. Faire une réprimande, des réprimandes; et sans article, faire réprimande. "Il lui a fait une sévère réprimande; il l'a fort réprimandé. "Je lui en ferai réprimander; je l'en réprimanderai.

réprimande

*RÉPRIMANDE, etc. "Je lui en ferai réprimander. — Lisez, réprimande.

Synonymes et Contraires

réprimande

nom féminin réprimande
Action de réprimander.
Traductions

réprimande

aanmaning

réprimande

admono

réprimande

bentakan

réprimande

admonitus

réprimande

maning

réprimande

επίπληξη

réprimande

irettesættelse

réprimande

[ʀepʀimɑ̃d] nfreprimand