réprimant, ante

RÉPRIMANT, ANTE

(ré-pri-man, man-t') adj.
Qui réprime, qui peut réprimer.
Dans une république il n'y a pas une force si réprimante que dans les autres gouvernements [MONTESQ., Esp. V, 7]
La honte et la crainte du blâme sont des motifs réprimants [ID., ib. VI, 9]
Nous ne trouvons rien de semblable [aux meurtres commis par les empereurs romains] dans nos histoires modernes ; cela doit être attribué à des mœurs plus douces et à une religion plus réprimante [ID., Rom. X]
J'ai prouvé que plus le peuple est nombreux, plus la force réprimante doit augmenter [J. J. ROUSS., Contr. soc. III, 2]
Je ne te vois plus comme autrefois réprimante et sévère [ID., Hél. I, 14]