répugnant, ante

RÉPUGNANT, ANTE

(ré-pu-gnan, gnan-t') adj.
Contraire, opposé.
Choses qui sont répugnantes à la raison [DESC., Diopt. 4]
Mal disposé.
S'ils s'y trouvent répugnants [à aimer Dieu], s'ils n'y ont aucune pente [PASC., Syst. des philos. 13, éd. FAUGÈRE.]
Qui implique contradiction.
Il y a un grand nombre de vérités et de foi et de morale, qui semblent répugnantes, et qui subsistent toutes dans un ordre admirable [PASC., Pens. XXIV, 12, éd. HAVET.]
Qui blesse, repousse les sens. Une odeur répugnante. Cette viande est répugnante.
Sa saveur [du cuivre], plus que répugnante au goût, annonce ses qualités funestes [BUFF., Min. t. V, p. 93]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les nouveaux advis engendrent nouvelles affections et voluntez discordantes et repugnantes bien souvent aux loix [AMYOT, Lyc. 57]
    Panurge se complainct de telles repugnantes et contradictoires responses [RAB., Pant. III, 35]
    Il est certain que l'esprit n'est pas repugnant à soy [en contradiction] : quello sera donc la concorde ? [CALV., Inst. 642]