résolu, ue

RÉSOLU, UE

(ré-zo-lu, lue) part. passé de résoudre
Qui a disparu sans suppurer. Une tumeur résolue.
Cassé, annulé.
Une épouse qu'on abandonne [par le divorce], et sur laquelle on n'a plus aucun droit, non plus qu'elle sur nous, le contrat étant résolu de part et d'autre [BOSSUET, 4e avert. 8]
Dans ce cas, le contrat n'est point résolu de plein droit [, Code Nap. art. 1184]
Dont la solution est donnée. Problème résolu.
Bien loin d'établir ses maximes avec obstination, il [Socrate] semble douter des choses les plus résolues [LA MOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Socrate.]
Si je ne me trompe, monsieur, voilà vos doutes assez bien résolus [BOILEAU, Dissert. sur Joconde.]
Dont on a fixé le dessein. Entreprise résolue. C'est un point résolu.
Qui s'est fermement arrêté à un dessein.
Résolu de périr pour vous sauver la vie [CORN., Hér. I, 4]
Il retint tout chez lui, résolu de jouir, Plus n'entasser, plus n'enfouir [LA FONT., Fabl. X, 5]
Je me sens résolue à vous mettre toujours dans votre tort [SÉV., à Ménage, 19 août 1651]
Non, je n'écoute rien ; me voilà résolue ; Je veux partir [RAC., Bér. V, 5]
Contente et résolue à l'hymen de mon père [ID., Mithr. I, 2]
Newton.... résolu de les admettre [les principes inconnus], quelques les pût donner l'enchaînement des conséquences [FONTEN., Newton.]
Il se dit, comme on voit, avec à ou de, et un infinitif.
Qui est ferme dans ses desseins.
Je saurai conserver d'une âme résolue... [CORN., Théod. III, 1]
Ainsi, de vos désirs toujours reine absolue, Les plus grands changements vous trouvent résolue [ID., Poly. II, 2]
Un homme ainsi résolu et constant dans cette résolution, malgré tous les dangers qui l'environnent [BOURDAL., Dim. oct. du St-Sacrement, Dominic. t. II, p. 310]
Déterminé, hardi.
Les plus résolus [ROTR., Bélis. III, 5]
Ma mère, que vous savez être une des plus résolues femmes du monde, se jeta toute furieuse sur le premier qu'elle trouva [SCARR., Rom. com. II, 11]
Oui, dit le bon père d'un ton résolu [PASC., Prov. IV]
Tel qu'on l'avait vu dans tous les combats, résolu, paisible, occupé sans inquiétude de ce qu'il fallait faire pour les soutenir, tel fut-il à ce dernier choc [la mort] [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Ils me paraissent bien résolus ; mais ils n'ont pas affaire à un sot [LEGRAND, Belphégor, I, 5]
Substantivement (emploi dans lequel il est familier). Un gros résolu. Il fait le résolu.
Terme de beaux-arts. Contours résolus, contours hardis, francs, prononcés.