résonnance

RÉSONNANCE

(ré-zo-nan-s') s. f.
Propriété de résonner que possèdent certains instruments, certains objets, certains locaux.
Le bruit se doit mieux entendre à cause de la résonnance de l'air [DESC., Météor. 7]
M. Rameau est le premier qui ait vu l'origine de toute l'harmonie dans la résonnance des corps sonores, et qui ait rappelé la théorie de cet art à un seul principe [CONDIL., Conn hum. II, I, 5]
Caisse d'un instrument à cordes.
Prolongation de la durée du son.
La résonnance, c'est-à-dire la propriété qu'ont les métaux d'être très sonores, paraît d'autant plus forte que les métaux sont plus durs [A. BRONGNIART, Traité de min. t. II, p. 80]
Il se dit pour son, simplement.
De sa douce voix la tendre résonnance Me rappelle à moi-même et me montre Laurence [LAMART., Joc. III, 115]
Renforcement de sons par suite de leur réflexion dans une enceinte trop restreinte pour donner naissance à un écho. Terme de médecine. Bruit plus ou moins éclatant que l'on distingue en auscultant le larynx, le cou et le thorax d'un individu qui parle.

ÉTYMOLOGIE

  • Résonnant.