rétracté, ée

RÉTRACTÉ, ÉE1

(ré-tra-kté, tée) part. passé de rétracter 1
Qu'on a désavoué.
Une amante irritée D'une offre en moins d'un jour reçue et rétractée [CORN., Oth. IV, 1]
Daignez vous expliquer davantage ; dites-moi précisément de quoi il faut que je me rétracte, et tenez-le déjà pour rétracté [J. J. ROUSS., à Mme de Luxembourg, mercredi soir 1761]

RÉTRACTÉ, ÉE2

(ré-tra-kté, ktée) part. passé de rétracter 2
Raccourci par une contraction. Des muscles rétractés. En botanique, se dit de la radicule quand elle semble s'être retirée en arrière.