rétraction

(Mot repris de rétractions)

rétraction

n.f.
Raccourcissement, contraction de certains tissus ou organes : Une rétraction tendineuse.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

RÉTRACTION

(ré-tra-ksion ; en vers, de quatre syllabes) s. f.
Terme d'histoire naturelle. État d'une partie rétractile, d'une partie retirée, rentrée en dedans.
Une substance qui se dilate par la chaleur, éprouve en se refroidissant une contraction ; lorsqu'une force qui tend une corde d'instrument vient à casser, la corde se retire ou éprouve une rétraction [LEGOARANT, ]
Terme de médecine. État d'une partie qui est revenue sur elle-même, et qui a perdu par là une partie de ses dimensions normales.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les perturbations de l'ame produisent de merveilleux effets en nos corps, par la refraction et condensation, retraction et effusion des humeurs et des esprits [PARÉ, Introd. 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. retractionem, de retractum, supin de retrahere, retirer, de re, et trahere, tirer (voy. TRAIRE). On trouve au XIIe siècle retracion, avec le sens de blâme, et au XVIe retractement, avec le sens de rétraction.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

rétraction

RÉTRACTION. n. f. T. de Médecine. Raccourcissement, contraction d'une partie du corps. Rétraction de la cuisse. Rétraction d'un doigt, d'un nerf, d'un muscle.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions