réverbère

réverbère

n.m.
Anc. Appareil qui servait à l'éclairage des lieux publics ; lampadaire : « Il y avait là juste assez de place pour loger un réverbère et un allumeur de réverbères » [le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry].

RÉVERBÈRE

(ré-vèr-bè-r') s. m.
Miroir destiné à réfléchir dans une direction déterminée la lumière ou la chaleur. Fig.
Les fleurs ont des réverbères ou des pétales pour réfléchir la lumière de l'astre du jour [BERN. DE ST-P., Harmon. liv. I, Tabl. génér.]
Par extension, lanterne munie d'une lampe et d'un ou de plusieurs réflecteurs, et qui sert à éclairer une rue, une place, etc. à la clarté, à la lueur d'un réverbère.
Les voleurs de nuit redoutent les réverbères [D'ALEMB., Éloges, duc d'Estr.]
Quand les voleurs ne sont pas réprimés, il faut allumer les réverbères ; les réverbères de l'ordre social sont les journaux [FRANÇAIS DE NANTES, dans BAILLY, Notice, p. 78]
Chasse au réverbère, chasse aux canards sauvages, faite la nuit au moyen d'une lanterne placée en avant du bateau qui porte les chasseurs.
Nom qu'on donne aux parois d'un fourneau destinées à réfléchir la chaleur.
Quatre onces de poudre d'antimoine calcinées quelques heures au fourneau du réverbère [VOLT., Feu, I, 2]
Feu de réverbère, feu dont on fait rabattre la flamme sur les matières que l'on expose à son action.

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RÉVERBÉRER.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    RÉVERBÈRE. Ajoutez :
    Terme de faïencier. Coloration rouge.
    On peut classer ces faïences [des Islettes, dans l'Argonne] en deux catégories distinctes, correspondant à deux systèmes de coloration, qu'on appelle dans le pays le bleu et le réverbère ; le bleu s'employait surtout pour les dessins d'ornement et de fantaisie ; le réverbère, où les tons rouges dominent, était spécial aux faïences à personnages [A. THEURIET, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1876, p. 313]

réverbère

RÉVERBÈRE. n. m. Dispositif pour réfléchir la lumière ou la chaleur. Il vieillit et ne s'emploie plus guère que dans ces expressions : Fourneau à réverbère, Four à réverbère.

Il se dit, par extension et plus ordinairement, des Lanternes contenant une lampe munie d'un ou de plusieurs réflecteurs et servant à l'éclairage des voies publiques. Allumeur de réverbères. Une avenue éclairée par des réverbères.

Chasse au réverbère ou au flambeau, Chasse que l'on fait aux canards sauvages pendant la nuit, au moyen d'une sorte de fanal placé au bout d'une perche en avant du bateau qui porte les chasseurs.

Traductions

réverbère

lamp-post, lamppoststraatlantaarn, lantaarnfanale, lampione (ʀevɛʀbɛʀ)
nom masculin
lanterne qui éclaire les rues

réverbère

[ʀevɛʀbɛʀ] nmstreet lamp, street light