révoqué, ée

RÉVOQUÉ, ÉE

(ré-vo-ké, kée) part. passé de révoquer
Rappelé, destitué. Un ambassadeur révoqué.
Annulé.
Enfin, l'édit de Nantes ayant été révoqué en 1685, l'exercice de la médecine fut interdit aux prétendus réformés [FONTEN., Lemery.]
La sentence de mort prononcée [par Athènes] contre les habitants de Mitylène, et révoquée le lendemain [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. IV, p. 581, dans POUGENS]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877