ragot, ote

Recherches associées à ragot, ote: ragoter

RAGOT, OTE1

(ra-go, go-t') adj.
Court et gros. Un cheval ragot.
Après ce que je viens de vous dire, vous n'aurez pas de peine à croire qu'elle était très succulente, comme sont toutes les femmes ragotes [SCARR., Rom. com. II, 8]
Qu'une fille soit grande ou qu'elle soit ragote [BUSSY, Lett. t. I, p. 84, dans POUGENS]
Substantivement.
Celui auprès de qui j'étais était un petit ragot grassouillet et rond comme une boule [HAMILT., Gramm. 3]
La duchesse de Boukingham était une petite ragote [ID., ib. 11]
Terme de manége. Un ragot, cheval qui a la taille ramassée, la croupe large et les jambes courtes. Terme de vénerie. Un ragot, sanglier qui a quitté les compagnies et qui n'a pas encore trois ans.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Le suppliant print cinq d'iceulx pourceaulx, c'est assavoir trois petiz raguoz et deux autres un poy plus grans [DU CANGE, ragazinus.]

ÉTYMOLOGIE

  • La série des sens paraît être : sanglier de deux à trois ans, jeune pourceau ; de là homme court et gros. Par conséquent ragot tient sans doute au wallon roguin, jeune cochon, et même au Berry raguin, agneau de l'année. Du reste l'étymologie est inconnue.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877