ralliement

Recherches associées à ralliement: rallier

ralliement

n.m.
1. Action de rallier, de regrouper des éléments dispersés : Le ralliement des randonneurs aura lieu au refuge de la Ventine rassemblement, regroupement ; dispersion, éparpillement
2. (à) Action de se rallier à une cause, à un chef : Son ralliement à ce syndicat est surprenant adhésion
Mot, signe de ralliement,
formule, signe caractéristiques permettant aux membres d'un groupe de se reconnaître.
Point de ralliement,
endroit où des troupes, des groupes de personnes sont convenus de se réunir.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

RALLIEMENT

(ra-li-man) s. m.
Terme de guerre. Action de rallier ou de se rallier. Se rendre au lieu de ralliement.
Elle [l'armée romaine] est propre aux détachements, aux ralliements, à toute sorte de conversions et d'évolutions [BOSSUET, Hist. III, 6]
Cette discipline et ces manœuvres de ralliement qui décident de la victoire dans un champ de bataille [VOLT., Mœurs, 163]
Si le ralliement des troupes françaises pouvait encore arrêter les forces ennemies, alors le retour désarmé de Napoléon et son abdication hâtive l'accusaient de faiblesse [VILLEMAIN, Souven. contemp. les Cent-Jours, ch. 17]
Mot de ralliement, mot qu'un chef donne à ses troupes pour qu'elles se rallient, en cas de déroute ou de séparation. Mot qu'on donne après avoir reçu le mot d'ordre.
Les mots de ralliement ? Dieu, Charles, Médicis [M. J. CHÉN., Charles IX, III, 4]
Terme de marine. Action de bâtiments qui, après avoir été séparés, se réunissent.
Je fis le signal de ralliement, et bientôt après je donnai l'ordre d'appareiller [LA PÉROUSE, Voy. t. III, p. 260, dans POUGENS]
À l'armée, signe de ralliement, certains signes convenus pour se reconnaître. Point de ralliement, lieu où l'on doit se rallier, se réunir.
Ces deux poiriers.... que Henri IV donna pour ralliement à son armée, lorsqu'il combattit à Ivry [CHATEAUBR., Itin. part. I]
Par extension. Mot, signe de ralliement, le mot, le signe caractéristique auquel une secte, un parti se reconnaissent, ou par lequel on les désigne.
Chaque hérésie a son nom qui est comme le mot de ralliement [MONTESQ., Lett. pers. 29]
Le nom de Crébillon était le mot de ralliement des ennemis de Voltaire [MARMONTEL, Mém. IV]
Point de ralliement, le lieu où les personnes d'une même société, d'un même parti se rassemblent.
Les frères [les philosophes] ne s'entendent point, ne s'ameutent point, n'ont point de ralliement ; ils sont isolés, dispersés ... [VOLT., Lett. Damilaville, 12 avr. 1764]
Fig. Point de ralliement, opinion sur laquelle des personnes en dissentiment sont d'accord.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Deus par qui [les choses] unt raliementz, Paiz e concorde e tenemenz [BENOIT, II, 15]
  • XVIe s.
    Puis ayant regret d'avoir laissé huict pieces d'artillerie, ils marchent r'alliez pour les regagner : et pource qu'ils en eussent battu les r'alliemens du prince et de l'admiral.... [D'AUB., Hist. I, 168]

ÉTYMOLOGIE

  • Rallier. On disait aussi raliance.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ralliement

RALLIEMENT. (On prononce Ralîment.) n. m. T. de Guerre. Action de rallier ou de se rallier. Le ralliement des troupes se fit derrière un petit bois. Sonner le ralliement. On dit de même : Le ralliement d'une flotte, d'une armée navale.

Mot de ralliement. Voyez mot.

Signe de ralliement se dit, aux armées, de Certains signes dont on convient pour se reconnaître.

Par extension, Mot, signe de ralliement, Le mot, le signe caractéristique auquel une secte, un parti se reconnaît, ou par lequel on le désigne.

Point de ralliement, Endroit marqué aux troupes pour se rallier.

Par extension, Point de ralliement, Le lieu où les personnes d'une même société, d'un même parti se rassemblent. Point de ralliement se dit aussi, figurément, d'une Opinion sur laquelle s'accordent des sectes, des personnes divisées sur d'autres points.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

ralliement

Ralliement, Reconciliatio.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606

ralliement


RALLIEMENT, ou RALIEMENT, s. m. RALLIER, ou RALIER, v. act. [Raliman: l'e est muet, rali-é: 3e é ferm.] Ralier, c'est remettre ensemble, rassembler des troupes, qui se sont dispersées. "Le Général les ralia: ils se ralièrent. Raliement, action des troupes qui se ralient. "Le raliement des troupes se fit derrière une grande haie. = Mot de raliement, que le Général done aux troupes pour se ralier, en cas de déroute, ou de séparation.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788
Synonymes et Contraires

ralliement

nom masculin ralliement
2.  Fait de se rallier à.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

ralliement

rally

ralliement

Rallye

ralliement

حشد

ralliement

ラリー

ralliement

[ʀalimɑ̃] nm
(= rassemblement) → rallying
point de ralliement → rallying point
signe de ralliement → rallying sign
cri de ralliement → rallying cry
(= adhésion) (à une cause, une opinion)rallying
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005