raskol

RASKOL

(ra-skol) s. m.
Nom, au sein de l'Église russe, d'une doctrine religieuse, sorte de protestantisme qui donne à ses adhérents un caractère d'austère moralité, [, Rev. crit. 5 mai 1877, p. 293]
Le raskol, c'est-à-dire le schisme, n'est ni une secte, ni même un groupe de sectes ; c'est un ensemble de doctrines ou d'hérésies souvent différentes et opposées.... à cet égard, le raskol n'a d'autre analogue que le protestantisme [A. LEROYBEAULIEU, Rev. des Deux-Mondes, 1er nov. 1874, p. 6]
On a vu il n'y a pas longtemps les filles de riches marchands de Moscou passer solennellement à la secte..., se convertir au raskol [, Journ. offic. 9 sept. 1872, p. 5926, 1re col.]

ÉTYMOLOGIE

  • Russe, raskol, du verbe raskolot, fendre en deux, nom donné par l'Eglise orthodoxe grecque à la doctrine de ceux des catholiques-grecs russes qui n'acceptèrent pas les corrections faites aux textes des livres sacrés dans la traduction due au patriarche Nikon, de Moscou, vers 1666.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877