ravelin

(Mot repris de ravelins)

RAVELIN

(ra-ve-lin) s. m.
Terme de fortification. Synonyme de demi-lune.
Il [Charles XII] s'arrêta le 21 jusqu'à minuit sur un petit ravelin tout ruiné par les bombes et par le canon [VOLT., Charles XII, 8]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    La ville de Gand, qui en deux ans a esté parachevée de rempars, ravelins, fossez et contrescarpes [LANOUE, 337]
    Casemates, ravelines, ruffiennes, etc. [CARL., VI, 40]

ÉTYMOLOGIE

  • Espagn. rebellin ; portug. revelim ; ital. rivellino. D'après Ménage, le mot français vient de l'italien ; mais on ne sait d'où vient l'italien. Dans le Berry ravelin est le diminutif de ravin.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

ravelin

RAVELIN. s. m. Ouvrage de fortification extérieure, composé de deux faces qui font un angle saillant, et qui sert ordinairement à couvrir une courtine, un pont, etc. C'est la même chose qu'une Demi-lune.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

ravelin


RAVELIN, s. m. [Rave-lein: 2e e muet.] Ouvrage de fortification extérieure, composé de deux faces qui font un angle saillant; et qui sert ordinairement à couvrir une courtine, un pont. — On l'apèle aussi demi-lune.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788