recherché, ée

RECHERCHÉ, ÉE

(re-chèr-ché, chée) part. passé de rechercher
Cherché avec soin. Les secrets de la nature recherchés par les philosophes.
Qu'on désire d'obtenir.
Les Crétois furent dans un étrange étonnement de voir deux étrangers qui refusaient la royauté, recherchée par tant d'autres [FÉN., Tél. VI]
Qu'on désire de fréquenter, d'attirer chez soi.
Les habiles gens sont toujours recherchés [MOL., Méd. m. lui, I, 6]
Ce philosophe [Fontenelle], si célèbre par son esprit, et si recherché pour ses agréments, sans vices et presque sans défauts, parce qu'il était sans chaleur et sans passion... [D'ALEMB., Lett. à Condorcet sur Mme Geoffrin]
Le Devin de village acheva de me mettre à la mode, et bientôt il n'y eut pas d'homme plus recherché que moi dans Paris [J. J. ROUSS., Conf. VIII]
Jeune, aimable, recherché, vous êtes perdu pour le monde, qui vous regrette et que vous oubliez [GENLIS, Théât. d'éduc. la Mère rivale, I, 1]
Il se dit des choses en un sens analogue.
Avec cet appui, un auteur voit ses ouvrages recherchés de tout le monde, comme des chefs-d'œuvre [BOURDAL., Pens. t. I, p. 276]
On trouve dans ce livre des choses bien recherchées, des passages bien recherchés, on y trouve des matières curieusement traitées, des citations peu communes, etc. Ces expressions vieillissent.
Terme de peinture, de sculpture, etc. Figure bien recherchée, figure bien travaillée jusque dans les moindres détails.
Qui a du raffinement.
Lorsqu'on fit souffrir à Damiens une mort des plus recherchées et des plus affreuses qu'on puisse imaginer [VOLT., Dial. XXIV, 4]
Il se dit des choses où le soin, l'art, le travail vont jusqu'à l'affectation.
Il faut exprimer ce qu'on a dessein de dire, sans qu'il y ait rien de recherché ; et l'on écrit toujours assez bien lorsqu'on n'emploie que les termes qui se présentent naturellement [VAUGEL., Rém. not. Th. Corn. t. II, p. 933, dans POUGENS]
Fuyons les expressions trop recherchées, les termes durs ou forcés, et ne nous servons point de paroles plus grandes que les choses [LA ROCHEFOUC., Réflex. div. p. 128, dans POUGENS]
Il n'y a ni sentiments recherchés, ni aventure romanesque dans le quatrième livre de Virgile ; il est tout naturel, et c'est l'effort de l'esprit humain [VOLT., Brutus, Disc. trag.]
On le dit aussi en parlant des personnes. Écrivain recherché. Cet orateur est recherché. S. m. Ce qui est empreint de recherche, d'affectation. Évitez le recherché.
On appelle quelquefois en musique style recherché le style rigoureux, la composition régulièrement conforme aux lois du contrepoint et de la fugue, par opposition au style libre. Le quatuor de Beethoven Op. 133 porte le titre de Grande fugue, tantôt libre, tantôt recherchée.