recommencement

recommencement

n.m.
Action de recommencer ; fait d'être recommencé : L'histoire est un éternel recommencement répétition, retour

recommencement

(ʀəkɔmɑ̃smɑ̃)
nom masculin
fin fait de recommencer qqch La vie est un éternel recommencement.

RECOMMENCEMENT

(re-ko-man-se-man) s. m.
Action de recommencer.
Je voudrais bien que vous me disiez combien de temps ces recommencements-là [de querelle] doivent durer, afin que je m'y attende [BUSSY, lett. à Mme de Sévigné, 25 juin 1670]
Quand notre commerce finirait par le recommencement de celui de ma fille, je vous supplie que notre amitié ne finisse pas [SÉV., à Guitaut, 13 juin 1679]
.... Et que, maître de la France [en 1815], sans l'avoir persuadée ni conquise, il [Napoléon] n'aurait, alors même, rien à espérer que d'un recommencement de sanglants hasards et d'une victoire immense sur l'Europe [VILLEMAIN, Souvenirs contemp. 2e partie, p. 11]
Quand je considère l'histoire du monde, la vanité de notre expérience, la variété et le recommencement perpétuel de nos sottises [SAINTE-BEUVE, Sur Renan, Constitutionnel, 2 juin 1862]
Redite.
Je vous épargne mes éternels recommencements sur ce pont d'Avignon ; je ne l'oublierai de ma vie [SÉV., 25]
Terme de jeu. J'ai vingt points de recommencement.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    D'iceux sont procedez les massacres, assassinats, recommencemens de guerre, depopulations [LANOUE, 83]

recommencement

RECOMMENCEMENT. n. m. Action de recommencer. On dit souvent que l'histoire est un perpétuel recommencement.
Synonymes et Contraires

recommencement

nom masculin recommencement
Traductions