recommenceur, euse

RECOMMENCEUR, EUSE

(re-ko-man-seur, seû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui recommence.
Celui, celle qui redit, qui se répète.
L'amour étant un vrai recommenceur, l'on se redit les mêmes choses qu'auparavant en d'autres termes, et quelques-unes en mêmes mots [BUSSY, à Mme de Sévigné, 3 juill. 1655, dans SÉV. t. I, p. 390, édit. RÉGNIER]
Ce que vous me dites que l'amour est un vrai recommenceur est tellement joli et tellement vrai, que je suis étonnée que, l'ayant pensé mille fois, je n'aie jamais eu l'esprit de le dire ; je me suis même quelquefois aperçue que l'amitié se voulait mêler en cela de contrefaire l'amour, et qu'à sa manière elle était aussi une vraie recommenceuse [SÉV., à Bussy, 19 juill. 1655]