récompense

(Mot repris de recompense)

récompense

n.f.
Don que l'on fait à qqn en reconnaissance d'un service rendu, d'un mérite particulier : Ils offrent une récompense à la personne qui retrouvera leur chien gratification, prime prix

RÉCOMPENSE

(ré-kon-pan-s') s. f.
Ce qu'on donne à quelqu'un qui a bien fait, ou en reconnaissance d'un service. En récompense de son dévouement.
Ce bâton [de maréchal] qui fait la récompense de tous les autres services [SÉV., 8 janv. 1683]
La gloire est souvent donnée à ceux qui la désirent ; mais en cela ils ont reçu leur récompense, dit le Fils de Dieu, ils ont été payés selon leurs mérites [BOSSUET, la Vallière.]
Le vaillant Machabée ne voulait d'autre récompense des services qu'il rendait à sa patrie que l'honneur de l'avoir servie [FLÉCH., Turenne.]
Elle [la jalousie] va même jusqu'à nier la vertu dans les sujets où elle existe, ou, forcée de la reconnaître, lui refuse les éloges, ou lui envie les récompenses [LA BRUY., XI]
Ainsi de la vertu d'un père La récompense la plus chère Est la vertu de ses enfants [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 85, dans POUGENS]
Une couronne de chêne ou de laurier, une statue, un éloge étaient une récompense immense pour une bataille gagnée ou une ville prise [MONTESQ., Lett. pers. 89]
Le poëme du célèbre Addison [sur la victoire de Blenheim].... est compté par cette nation guerrière et savante [les Anglais] parmi les récompenses les plus honorables du duc de Marlborough [VOLT., Louis XIV, 19]
Les regards de Caton seront ma récompense [ID., Catilina, I, 6]
En un sens contraire, châtiment. Recevoir la récompense de son crime.
Ton insolence, Téméraire vieillard, aura sa récompense [CORN., Cid, I, 6]
Tu le verras, méchant, plus tôt que tu ne penses, Attends, attends de lui tes dignes récompenses [ID., Sert. V, 4]
Dédommagement, compensation. Pour récompense de ses sacrifices, on lui accorda une pension.
Il n'est pas possible de leur faire prendre récompense d'une chose, quand elle est perdue ; ils veulent le même, non le semblable [BALZ., De la cour, 6e disc.]
On sut que Mme de Clérembault avait donné sa démission de la charge de dame d'honneur de Madame, et Monsieur la donna à Mme la duchesse de Ventadour gratis, et promit 40000 écus de récompense à Mme de Clérembault [DANGEAU, I, 23, 8 juin 1684]
Terme de jurisprudence. Compensation pécuniaire due soit à la communauté par un des époux, soit à l'un des époux par la communauté, lorsqu'on liquide cette communauté après la dissolution.
Toutes les fois que l'un des deux époux a tiré un profit personnel des biens de la communauté, il en doit la récompense [, Code Nap. art. 1437]
En récompense, loc. adv. En revanche, par une sorte de compensation.
L'on mange peu, l'on boit en récompense [LA FONT., Fianc. Vous faites valoir.]
.. que, si Vasquez n'oblige pas les riches de donner l'aumône de leur superflu, il les oblige en récompense de la donner de leur nécessaire [PASC., Prov. XI]
Vardes me mande que vous ne vous nourrissez pas assez, et que vous mangez en récompense les plus mauvaises choses du monde [SÉV., à Mme de Grignan, 20 oct. 1677]
Il n'y a pas un prodigieux effort de génie dans des bouts de chandelles et dans des fusées volantes [pour le mariage du Dauphin et de Marie-Antoinette] ; mais, en récompense, il y régnait tant d'ordre qu'il y eut plus de monde tué et blessé que vous n'en avez eu dans votre première victoire remportée sur les Turcs [VOLT., Lett. à Catherine II, 22 janv. 1771]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Quant le roi Boort le veit à terre, il le regarda et dist : traystre desloyal, tant ay ores poure recompense du dommaige que tu m'as faict [, Lancelot du lac, t. III, f° 160, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Toute la justice des hommes assemblée en un monceau ne suffiroit pas à la recompense d'un seul peché [CALV., Instit. 614]
    Elle [la loi divine] nous appelle à soy ainsi faultiers et detestables comme nous sommes.... mais encores, en recompense, la faut il regarder de bon œil [MONT., I, 405]

ÉTYMOLOGIE

  • Voy. RÉCOMPENSER ; wallon, reskonpeinss. L'ancienne langue a eu recompensation.

récompense

RÉCOMPENSE. n. f. Bien qu'on fait à quelqu'un, en reconnaissance d'un service ou en faveur de quelque bonne action. Promettre, donner, refuser une récompense. Recevoir, obtenir récompense. Mériter récompense. Décerner des récompenses. Récompense proportionnée au mérite. La vertu est à elle-même sa récompense. Il espère récompense. Il n'attend de récompense, sa récompense que de Dieu. C'est une récompense due à son mérite. On lui a donné ce poste en récompense de ses services. Il a reçu ce livre en récompense. C'est ce qu'il a eu comme récompense. Voilà toute la récompense que j'en ai eue.

Il s'emploie souvent par antiphrase. C'était un méchant homme, il a eu la récompense qu'il méritait.

Il signifie aussi Compensation ou dédommagement. On lui donna tant pour récompense des pertes qu'il avait faites. Il faut lui accorder quelque récompense pour le dommage qu'il a souffert. Pour récompense, on lui donna une pension. Il vieillit dans cette acception.

Il désigne particulièrement, en termes de Jurisprudence, l'Indemnité ou le remploi dû lorsqu'on fait des liquidations de communautés conjugales ou de successions. Récompense due à la communauté par les époux, aux époux par la communauté.

EN RÉCOMPENSE, loc. adv. Par une sorte de compensation, en retour. Je vous prie de me rendre ce bon office, et en récompense je ferai pour vous telle chose.

recompense

Recompense, Pensatio, Pensitatio, Remuneratio, Repensatio, Compensatio.

Recompense d'un plaisir fait, Hostimentum.

Loyer et recompense tel qu'il appartient à si grand labeur, Dignum, solumque par pretium tanti laboris.

Je ne t'en demande point de recompense, Nihil hac gratia paciscor. B. ex Lucano.

Sans recompense, Gratuito, Gratis.

Chose qui se donne sans recompense, Liberalitas gratuita.

Quand on aime sans recompense, ou profit qu'on y sente, Gratuita amicitia.

récompense


RÉCOMPENSE, s. f. RÉCOMPENSER, v. act. [Rékonpanse, : 1re é fer, 2e et 3e lon. 4e e muet au 1er, é fer. au 2d.] 1°. ils expriment l'action de reconaître les services rendus. Les bones actions, par le bien qu'on fait, les distinctions qu'on acorde à celui qui les a rendus, qui les a faites. "Récompenser quelqu'un; récompenser ses services, une bone action, la vertu, le mérite. Et neutralement: "Comme on sait prévenir les fautes (à St. Cyr), la vigilance et le zèle sont bien plus ocupés à récompenser qu'à punir. L'Ab. Du-Serre-Figon. "Promettre, doner, refuser une récompense. "On lui a doné une telle somme, un tel emploi, pour récompense de ses services. = 2°. Récompenser signifie quelquefois punir. "Il a été justement récompensé de ses perfidies. On dit aussi récompense pour punition. "Le gibet sera sa récompense, la récompense de ses crimes. = 3°. Dédomagement, compensation. Dédomager, compenser. "Vous avez perdu cette fois: une autre fois vous serez récompensé. "Donez-moi tant, dès à présent, pour récompense des pertes que j' ai soufertes. "Il s'est bien récompensé de ses pertes. "Nous avons mal dîné: nous nous récompenserons à souper. = En récompense, adv. En revanche. "Il (M. Ozanam) a eu plus de réputation parmi les étrangers, que parmi nous, qui sur certains points, sommes trop peu prévenus en faveur de notre Nation, et trop, en récompense, sur d'aûtres. Fonten. "Vous ne sauriez haïr vivement si long-tems: c'est fort bien fait. Je suis assez comme vous; mais devinez ce que je fais fort bien en récompense, c'est d'aimer vivement et três-long-tems qui vous savez. Sév.
   REM. Récompenser se dit au figuré, mais dans le style élevé seulement, des chôses inanimées. "Les fruits dorés, dont l'automne récompense les travaux des laboureurs. Télémaque.
   Sur les bords que le Tibre arrose de ses eaux,
   Vivoit jadis un Laboureur habile,
   Dont le champ, quoiqu'il fût, de son fonds, peu fertile,
   Récompensoit toujours les pénibles travaux.
       L'Abé Reyre.
= Récompenser le tems perdu: réparer la perte du tems. Voy. n°. 3°.

Synonymes et Contraires

récompense

nom féminin récompense
1.  Ce qui récompense un mérite.
punition, sanction -littéraire: châtiment.
2.  Somme versée contre un service.
3.  Sanction résultant d'une action.
Traductions

récompense

Prämie, Preis, Belohnung, Dank, Auszeichnung, Entgeltreward, award, prize, recompense, premium, bounty, salvageprijs, beloning, premie, loon, strafגֶמל (ז), פרס (ז), תגמול (ז), גֶּמֶל, פְּרָסpremi, primapræmie, belønning, prispremioprémio, premio, recompensapalkinto, palkkioanugerah, ganjaranpremio, ricompensa, compensoprémio, prêmio, recompensaανταμοιβή, βραβείο, αμοιβήнаградаجائِزَة, مُكَافَأَةcena, odměnanagrada報酬, 賞보상, 상belønning, prisnagrodabelöningรางวัลödülphần thưởng奖品, 报酬獎勵 (ʀekɔ̃pɑ̃s)
nom féminin
ce qu'on donne à qqn pour une bonne action promettre une récompense

récompense

[ʀekɔ̃pɑ̃s] nf
(= gratification) → reward
Une récompense de 100 000 dollars est offerte pour sa capture → A 100,000 dollar reward is offered for his capture.
recevoir qch en récompense → to get sth as a reward, to be rewarded with sth
(= prix) → award