recourbé, ée

RECOURBÉ, ÉE

(re-kour-bé, bée) part. passé de recourber
La règle est pour les leviers recourbés la même que pour les autres, c'est-à-dire qu'il y a équilibre lorsque la distance de la puissance est à la distance du poids comme le poids est à la puissance [CONDILL., Art de rais. II, 7]
Près de là le ruisseau roule, tombe en cascades, Et fuit sous des lilas recourbés en arcades [ST-LAMBERT, Saisons, I]
Fig.
Cette reconnaissance [envers Dieu] est un amour encore un peu mêlé et recourbé sur soi [FÉN., t. XVIII, p. 332]
Terme de botanique. Synonyme d'amphitrope, en parlant de l'embryon. Terme de zoologie. Se dit des crochets d'une coquille bivalve, quand ils se dirigent vers la lunule, et des palpes des insectes, lorsque leur extrémité se porte en haut.