recours

(Mot repris de recourez)

recours

n.m. [ du lat. recursus, retour en courant, de currere, courir ]
1. Action de recourir à qqn ou à qqch : Le recours à un psychanalyste lui a été bénéfique. Refusons le recours à la violence emploi, usage
2. Personne ou chose à laquelle on recourt : Cette avocate est son seul recours ressource, secours
3. Dans le langage juridique, procédure permettant d'obtenir un nouvel examen d'une décision judiciaire.
Avoir recours à qqn, qqch,
faire appel à ; user de : Ils ont eu recours à une nourrice pour garder leur bébé. Elle a eu recours à la chirurgie esthétique.
Avoir un recours contre qqn, qqch,
avoir les moyens légaux de réclamer la réparation d'un dommage : Vous avez un recours contre le promoteur.
En dernier recours,
comme ultime ressource : Il fera appel aux forces de l'ordre en dernier recours.
Recours en grâce,
demande adressée au chef de l'État en vue de la remise ou de la modification d'une peine.

RECOURS

(re-kour ; l's ne se prononce pas et ne se lie pas : re-kour à l'autorité) s. m.
Action par laquelle on recherche le secours de quelqu'un ou de quelque chose.
Les affligés ont en leurs peines Recours à pleurer [MALH., V, 9]
Lui qui n'était novice au métier d'assiégeant, Eut recours à son sac de ruses scélérates [LA FONT., Fabl. X, 18]
Le fier Arbogaste se tua lui-même, plutôt que d'avoir recours à la clémence du vainqueur, que tout le reste des rebelles venait d'éprouver [BOSSUET, Hist. I, 11]
Ils eurent recours à M. de Lamoignon comme à un homme incorruptible [FLÉCH., Lamoignon.]
Mme la Dauphine eut recours aux remèdes de l'âme, dans le temps qu'elle méprisait ceux du corps [ID., Dauphine.]
Toujours les scélérats ont recours au parjure [RAC., Phèdre, IV, 2]
Je vois que c'est toujours à vous que les infortunés doivent avoir recours [VOLT., Lett. Damilaville, 24 juin 1767]
Le duc de Noailles eut recours, en 1716, à l'établissement d'une chambre de justice contre les financiers [ID., Hist. parl. LX.]
Refuge, ressource.
Belle âme Qui fus de mon espoir l'infaillible recours [MALH., VI, 11]
Le maître ne trouva de recours qu'à crier Contre ses gens, son chien : c'est l'ordinaire usage [LA FONT., Fabl. XI, 3]
Les pleurs furent son seul recours [ID., Coupe.]
Dans un si noir chagrin leur sombre inquiétude Ne voit d'autre recours que le métier de prude [MOL., Tart. I, 1]
Le sénat alors, dit Cicéron, était le recours et l'asile des rois, des peuples, des nations [ROLLIN, Traité des Ét. 3e part. ch. 2]
Dans les asiles saints, il y a plus de recours ; dans le monde, plus de périls [MASS., Prof. relig. 3]
Réduit, hélas ! à vivre en sage, Ne l'ayant pas été toujours, Et ne l'étant qu'en mon vieux âge, La retraite est mon seul recours [VOLT., Lett. en vers et en prose, 152]
Terme de droit. Action en garantie. Recours contre les endosseurs. Recours en cassation, pourvoi en cassation. Recours en grâce, demande adressée au souverain pour obtenir la remise ou la commutation d'une peine.
Terme rural. Un des membres du cep de troisième année, qu'on taille à un œil.
Ancien terme de monnaie. Recours de la pièce au marc et du marc à la pièce, le rapport exact qui doit être entre le nombre des pièces et le poids du marc ; ce qui se vérifie par les gardes, en pesant les espèces pièce à pièce au trébuchet.

REMARQUE

  • Quand recours signifie l'action par laquelle on recherche de l'assistance, du secours, il se met toujours sans prépositif : J'ai recours à Dieu. Dans le sens de refuge, on l'accompagne de prépositifs : Tout mon recours est en Dieu. Dieu est mon seul recours. Il en est de même dans le sens d'action en garantie : on ne dit pas : j'aurai recours contre vous ; mais, j'aurai mon recours contre vous.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    S'or voleiz paradix avoir, Si secoreiz la terre sainte, Qui est perdue à ceste empainte, Qui n'a pas un an de recours, S'en l'an meïsmes n'a secours [RUTEB., 113]
  • XIVe s.
    L'en puet [peut] avoir recours à la [cure] palliative [H. DE MONDEVILLE, f° 80 bis.]
  • XVe s.
    Le duc de Sombresset, anglois.... estoit venu en France à recours et refuge du roy Charles [MONSTRELET, t. III, p. 91, dans LACURNE]
    Car mon recours J'ai en espoir, en qui me fie, Et en vous, belle, seulement, Car jamais je ne vous oublie [CH. D'ORL., Bal. 14]
    Seoir, veillier, avoir aux dez recours, Rebanqueter, c'est la vie des cours [E. DESCH., Vie dissipée.]
  • XVIe s.
    Et vous supply, m'amie et mon recours, Belle en qui gist ma mort, ou mon secours.... [MAROT, I, 353]
    Certes, amis, qui cherchez mon recours [salut].... [ID., I, 260]
    Sa maison estoit une retraitte et un recours pour tous ceulx qui venoient de la Grece à Rome [AMYOT, Lucul. 83]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. recors ; espagn. ricurso ; ital. ricorso ; du lat. recursus, de recurrere, recourir.

recours

RECOURS. n. m. Action par laquelle on recherche de l'assistance, du secours. Avoir recours à Dieu. Avoir recours à la justice. Il tomba malade, il fallut avoir recours au médecin. Il n'a recours qu'à vous. Comme on ne voulait pas ajouter foi aux copies, on fut obligé d'avoir recours aux minutes, aux originaux.

Il signifie aussi Refuge, ce à quoi on recourt. Tout mon recours est en Dieu. Dieu seul est mon recours. Vous êtes mon unique recours, mon dernier recours. S'adresser à quelqu'un en dernier recours.

En termes de Jurisprudence, il désigne le Droit de reprise par voie légale, l'action qu'on peut avoir contre quelqu'un pour être garanti ou indemnisé. Si je perds mon procès, j'aurai mon recours contre un tel, sur un tel. Il a été condamné, sauf son recours sur un tel, sur la succession. Un tel est mon garant, mais il n'a rien : c'est un pauvre recours, un mauvais recours.

Recours en cassation, Pourvoi en cassation. Voyez POURVOI.

Recours en grâce, Demande par laquelle on s'adresse au chef de l'État pour obtenir la remise ou la commutation d'une peine infligée par jugement.

recours

Avoir recours à l'aide d'aucun, et à son secours, Fide et praesidio alicuius vti.

Avoir son recours et refuge au Senat, Deuenire ad Senatum.

On avoit là son recours et refuge, Decurrebatur eo.

Avoir son recours, Actionis subsidiariae ius saluum esse. B.

Recours de garantie, Actio receptitia, vel Ius receptitium. B.

Reserver au condamné son recours contre qui il appartiendra, Actionem subsidiariam vel petitionem reo dare. B.

Recours reservé, Action reservée, Actio receptitia. B.

Le recours reservé contre qui il appartiendra, Ius subsidiariae actionis, et cum eo experiundi ad quem res pertinebit, seruandi sui causa, Exceptum in sententiae verbis, vt is qui soluere iussus est, quos ius et aequum fuerit, eadem de re appellet, Ius saluum referendae eiusdem rei nomine quaestionis ei, ad quem res attinere videbitur. B.

recours


RECOURS, s. m. [Re-kour, et s'il est suivi d'une voyelle, recourz: 1re e muet.] 1°. Action par laquelle on recherche de l'assistance, du secours. Avoir recours à... Recourir. Voy. ce verbe, n° 2°. "Avoir recours à la prière dans la tentation. = 2°. Réfuge. "Dieu seul est mon recours. "Tout mon recours est en Dieu. "Dieu est le recours des misérables.
   Le Seigneur fut mon seul recours.
   J'implorai sa Toute-puissance,
   Et sa main vint à mon secours.
       Rouss.
= 3°. Droit de reprise. "Si je perds mon procês, j'aurai mon recours sur vous ou contre vous. "Sauf son recours sur un tel. "C'est un pauvre recours: cet homme n'a rien.
   Rem. Recours ne s'associe avec les pronoms possessifs que dans les deux derniers sens: au 1er, on dit toujours absolument avoir recours. "Je renonce aux sens détournés où il dit que j'ai mon recours. BOSS. On dit simplement, où il dit que j'ai recours.

Synonymes et Contraires

recours

nom masculin recours
1.  Action de recourir à.
2.  Ce à quoi l'on recourt.
Traductions

recours

Berufung, Appellation, Benutzung, Gebrauch, Anrufung, Appelation, Aufrufappeal, use, recourse, resortappel, beroep, gebruik, genot, regres, verhaal, toeverlaatהזדקקות (נ), עתירה (נ), הִזְדַּקְּקוּת, עֲתִירָהappèl, beroepbrug, udnævnelseapelacio, uzoapelación, recurso, usoimpiego, uso, ricorsoapelação, emprego, usança, usoappell, begagnande, bruk (ʀəkuʀ)
nom masculin
1. fait de se servir de qqch le recours à la force
2. demander l'aide de qqn, se servir de qqch avoir recours à un médecin avoir recours à la justice

recours

[ʀ(ə)kuʀ]
vb
voir recourir
nm
en dernier recours → as a last resort
avoir recours à → to resort to
sans recours → final (DROIT)appeal
recours en grâce nmplea for clemency