recourir

recourir

v.t.
Courir de nouveau : Depuis quelques semaines, il recourt le 100 mètres.
v.i.
Courir de nouveau ; recommencer à courir : Elle ne sait pas si elle recourra la saison prochaine.
v.t. ind. (à)
1. S'adresser à qqn pour obtenir de l'aide : Ils ont décidé de recourir à un conseiller juridique.
2. Se servir de qqch dans une circonstance donnée : Tu dois recourir à la ruse et non à la force employer, user de

recourir


Participe passé: recouru
Gérondif: recourant

Indicatif présent
je recours
tu recours
il/elle recourt
nous recourons
vous recourez
ils/elles recourent
Passé simple
je recourus
tu recourus
il/elle recourut
nous recourûmes
vous recourûtes
ils/elles recoururent
Imparfait
je recourais
tu recourais
il/elle recourait
nous recourions
vous recouriez
ils/elles recouraient
Futur
je recourrai
tu recourras
il/elle recourra
nous recourrons
vous recourrez
ils/elles recourront
Conditionnel présent
je recourrais
tu recourrais
il/elle recourrait
nous recourrions
vous recourriez
ils/elles recourraient
Subjonctif imparfait
je recourusse
tu recourusses
il/elle recourût
nous recourussions
vous recourussiez
ils/elles recourussent
Subjonctif présent
je recoure
tu recoures
il/elle recoure
nous recourions
vous recouriez
ils/elles recourent
Impératif
recours (tu)
recourons (nous)
recourez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais recouru
tu avais recouru
il/elle avait recouru
nous avions recouru
vous aviez recouru
ils/elles avaient recouru
Futur antérieur
j'aurai recouru
tu auras recouru
il/elle aura recouru
nous aurons recouru
vous aurez recouru
ils/elles auront recouru
Passé composé
j'ai recouru
tu as recouru
il/elle a recouru
nous avons recouru
vous avez recouru
ils/elles ont recouru
Conditionnel passé
j'aurais recouru
tu aurais recouru
il/elle aurait recouru
nous aurions recouru
vous auriez recouru
ils/elles auraient recouru
Passé antérieur
j'eus recouru
tu eus recouru
il/elle eut recouru
nous eûmes recouru
vous eûtes recouru
ils/elles eurent recouru
Subjonctif passé
j'aie recouru
tu aies recouru
il/elle ait recouru
nous ayons recouru
vous ayez recouru
ils/elles aient recouru
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse recouru
tu eusses recouru
il/elle eût recouru
nous eussions recouru
vous eussiez recouru
ils/elles eussent recouru

RECOURIR

(re-kou-rir) v. n.Il se conjugue comme courir.
Courir de nouveau, retourner en courant. Il recourut chercher un livre qu'il avait oublié.
Le coadjuteur [d'Arles] venait de partir pour venir ici ; j'ai recouru après lui [SÉV., 18 juin 1677]
Terme de mer. Recourir sur une manœuvre, la suivre dans l'eau avec une chaloupe, en la tenant à la main. Faire recourir une manœuvre signifie la pousser jusqu'où elle doit aller.
Fig. Avoir recours à quelqu'un ou à quelque chose.
Sire, permettez-moi de recourir aux armes [CORN., Cid, IV, 5]
Petits princes, videz vos débats entre vous ; De recourir aux rois vous seriez de grands fous [LA FONT., Fabl. IV, 4]
Osez-vous recourir à ces ruses grossières ? [MOL., Mis. IV, 3]
Que dois-je faire ? quelle résolution prendre ? à quel remède recourir ? [ID., Scapin, I, 1]
L'entrée du Louvre était libre à tous ceux qui recouraient à la protection de saint Louis [FLÉCH., Panég. St Louis.]
Mais où cherché-je ailleurs ce qu'on trouve chez nous ? Grand roi, sans recourir aux histoires antiques.... [BOILEAU, Ép. I]
Soyez compatissante envers ceux qui recourent à vous pour obtenir des grâces [MAINTENON, Avis à la Duch. de Bourg.]
Terme de procédure. Recourir en cassation, se pourvoir en cassation.
V. a.Terme de chasse. Poursuivre une seconde fois une bête, ou poursuivre une nouvelle bête.
Après le premier cerf pris, le roi s'en retourna.... Monseigneur courut et prit un second cerf, puis revint, et la meute du roi recourut un troisième cerf qu'elle prit encore [DANGEAU, I, 65, 30 nov. 1684]
Absolument.
Tous les chasseurs y demeurèrent pour recourre le lendemain, piqués d'avoir manqué trois cerfs de suite [ID., p. 190, 13 juin 1685]
Terme de marine. Recourir les coutures d'un bâtiment, passer le ciseau à calfat sur les étoupes de tous les joints. Recourir les manœuvres, les visiter.

REMARQUE

  • 1. Recourir, v. n. se conjugue avec l'auxiliaire avoir. Cependant on trouve aussi l'auxiliaire être, mais seulement quand il est pris sans régime :
    Corbinelli a été ici deux jours ; il est recouru pour voir le grand maître qui est revenu d'Alby [SÉV., 2 sept. 1676]
  • 2. En termes de chasse, ce verbe fait recourre à l'infinitif.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et cil recorurent encontre lui, et assemblerent mout durement [VILLEH., XCIX.]
    Chil [celui] à qui on demande aucune coze prestée ou aucune convenence, s'il en fet nianche [s'il nie], il ne pot pas, après le [la] niance, recourer à alleguier paiement [BEAUMANOIR, VII, 11]
  • XIVe s.
    Nous devons recourre aus ruilles [règles] generauls [H. DE MONDEVILLE, f° 96 verso.]
  • XVIe s.
    Il n'est vol que de pigeon, quand il a petitz, pour l'obstinée sollicitude en luy par nature pousée, de recourir et secourir ses pigeonnaulx [RAB., Pant. IV, 3]
    Ce disant, Dindenaut desguainoyt son espée ; Panurge recourt vers Pantagruel à secours [ID., ib. IV, 5]
    Le compaignon [un conjuré] se tenant pour descouvert, Il recourut à l'autel, requerant franchise [MONT., I, 255]
    Pour distinguer les loix naturelles des controuvées, il fault recourir à la generale police du monde [ID., I, 258]
    J'ay esté contrainct de recourir comme humble suppliant à ton fouyer [AMYOT, Cor. 35]
    J'ai couru mon flambeau sans me donner esmoy, Le baillant à quelqu'un s'il recourt après moy [RONS., 305]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. recorre ; catal. recorrer ; espagn. recurir ; ital. ricorrere ; du lat. recurrere, de re, et currere, courir.

recourir

RECOURIR. (Il se conjugue comme COURIR.) v. intr. Courir de nouveau. J'ai couru et recouru.

Il signifie aussi Demander du secours, s'adresser à quelqu'un pour en obtenir quelque chose. Il faut recourir à Dieu dans l'affliction. Il a fallu recourir au médecin. Recourir à l'autorité supérieure.

En termes de Procédure, Recourir en cassation, Se pourvoir en cassation.

RECOURIR se dit également en parlant des Choses et signifie Y avoir recours. Recourir à la clémence, à la bonté, à la miséricorde du prince. Recourir aux remèdes. On fut obligé de recourir à la force. Il faut se méfier des copies et recourir, quand on le peut, aux originaux.

recourir

Recourir, Recurrere.

¶ Recourir quelque chose, Cursim aliquid recognoscere, vel relegere.

¶ On ne sçait à qui recourir, pour en avoir raison, Nulla ob id actio prodita. Bud.

recourir


RECOURIR, v. n. [Re-kou-ri: 1ree muet. — Quoiqu'il ne soit pas réduplicatif, dans son sens le plus ordinaire, on ne met point d'accent sur l'e. = Il se conjugue comme courir. Le P. Barre dit recourera pour recourra.] Recourir, c'est 1°. revenir avec empressement. "Corbinelli est recouru pour voir le Grand-Maitre. Sév. Il falait, a recouru, comme on dit, a couru. "J'ai couru et recouru. ACAD. Voy. recourre. = 2°. Et c'est son emploi ordinaire, avoir recours à: "Il faut recourir à Dieu dans l'afliction. "Il falut recourir au Médecin; on recourut au Confesseur. "Recourir à la clémence du Prince, aux remèdes, etc.
   Osez-vous recourir à ces rûses grossières.
"Recourir à la force, à l'artifice, etc.

Traductions

recourir

זקק (פ')ricorrere使用사용användaใช้ (ʀəkuʀiʀ)
verbe intransitif
1. se servir de recourir à la force
2. demander de l'aide à qqn recourir à un ami

recourir

[ʀ(ə)kuʀiʀ] vi
(= avour recours) recourir à [+ ami, agence] → to turn to, to appeal to; [+ force, ruse, emprunt] → to resort to, to have recourse to
(= courir de nouveau) → to race again