recrépi, ie

RECRÉPI, IE

(re-kré-pi, pie) part. passé de recrépir
Mur recrépi. Fig. et familièrement.
Sa fadeur naturelle [de Dangeau], entée sur la bassesse du courtisan et recrépie de l'orgueil du seigneur postiche, fit un composé que combla la grande maîtrise de l'ordre de Saint-Lazare [SAINT-SIMON, 39, 198]
Toujours refaite, étagée et recrépie de siècle en siècle par des métaphysiciens irlandais ou espagnols, elle [la scolastique] se soutint à peu près jusqu'à la découverte du nouveau monde [RAYNAL, Hist. phil. XIX, 13]