recroqueviller

se recroqueviller

v.pr. [ de croc et vrille ]
1. Se rétracter, se tordre sous l'action de la sécheresse, du froid : Les feuilles se sont recroquevillées sous l'effet du gel se racornir
2. Se ramasser, se replier sur soi : Elle s'est recroquevillée sous les draps se pelotonner

RECROQUEVILLER

(re-kro-ke-vi-llé, ll mouillées, et non re-kro-ke-vi-yé) v. réfl.
Il se dit du parchemin ou du cuir ou substances analogues qui se retirent quand on les approche du feu, ou des feuilles qui se dessèchent par l'effet du soleil.
Le caoutchouc, exposé à un feu violent, se ramollit, se fond, se boursoufle, exhale une odeur fétide, se recroqueville comme quelques matières animales [FOURCROY, Conn. chim. t. VIII, p. 40]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Recroquebillé [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Mot défiguré de recoquiller, dit Scheler en y faisant entrer l'idée de croc, chose recourbée, repliée. On trouve aussi recroquiller.
Synonymes et Contraires

recroqueviller (se)

verbe pronominal recroqueviller (se)
1.  Se tordre à cause du froid, etc.
2.  Se replier sur soi.
Traductions

recroqueviller

rannicchiare, rattrappire (səʀəkʀɔkvije)
verbe pronominal
se replier sur soi-même