recru

recru, e

adj. [ de l'anc. fr. se recroire, se rendre, s'avouer vaincu, du lat. credere, croire ]
Recru de fatigue,
Litt. harassé, épuisé : Après cette longue marche, elles étaient recrues de fatigue.

recru


recrue

(ʀəkʀy)
adjectif
très fatigué être recru de fatigue

RECRU2

(re-kru) s. m.
Terme d'eaux et forêts. Ce qui a poussé de nouveau dans une forêt après la coupe sombre.
Défendre un taillis contre la dent dévastatrice des bestiaux, qui dévorent le bourgeon et anéantissent le recru [FORFAIT, Instit. Mém. scienc. t. V, p. 317]
Pour ne pas briser le recru, qui, dans les bois d'arbres résineux, est extrêmement abondant [ID., ib. p. 312]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et cru 1.

recru

RECRU, UE. adj. Qui est harassé, las, excédé. Un cheval las et recru. Être recru de fatigue.

recru


RECRU, ÛE, adj. [1ree muet, 2e lon. au 2d.] Harassé, qui n'en peut plus de fatigue. Il se dit ou absolument; il est si recru qu'il n'en peut plus. "Cette jument est si recrûe qu'elle ne peut plus marcher. "Leurs chevaux, tout recrus et déferrés, pouvoient à peine faire un pas dans ces rochers. Maimb. ou avec la prép. de. "Elle se plaint qu'elle est lasse et recrûe de fatigue, la Bruy. "Ils étoient si recrus du combat qu'ils ne pouvoient se soutenir. Mde Dacier, Iliade. — L' Acad. le met sans régime.

Traductions

recru

[ʀəkʀy] adj (littéraire) recru de fatigue → exhausted