recueilli, ie


Recherches associées à recueilli, ie: recueillies

RECUEILLI, IE

(re-keu-lli, llie, ll mouillées) part. passé de recueillir
Amassé, serré, en parlant de fruits, de produits. Fruits recueillis sur les arbres.
Reçu humainement.
Recueilli dans leur port, accru de leurs soldats, Nous verrons notre camp grossir à chaque pas [RAC., Mithr. III, 1]
Fig. Qui se recueille.
On se sent tout recueilli en soi-même, tout pénétré d'une joie céleste et intérieure [BOURDAL., Pensées, t. III, p. 226]
S'il marche par la ville et qu'il découvre de loin un homme devant qui il est nécessaire qu'il soit dévot, les yeux baissés, la démarche lente et modeste, l'air recueilli, lui sont familiers [LA BRUY., XIII]
Vous savez bien quelle prodigieuse différence il y a entre un esprit recueilli dans la retraite et un esprit dissipé dans le monde [VOLT., Lett. Thiriot, 30 juin, 1731]
C'est l'heure où la mélancolie S'assied pensive et recueillie Aux bords silencieux des mers [LAMART., Médit. I, 21]
Fig.
La lampe.... D'un jour plus recueilli remplit le sanctuaire [LAMART., Médit. I, 5]
Fig. Qui se concentre.
Elle [Mme du Fresnoy] est tellement recueillie dans sa beauté, que je trouve qu'elle ne dit précisément que les paroles qui lui siéent bien [SÉV., 29 janv. 1672]
Rien ne paraît plus singulier que cette activité des plaisirs bruyants, quand l'âme est tout entière recueillie en elle-même [STAËL, Corinne, IX, 1]
Recueilli à.
Cette contemplation où l'âme demeure toute recueillie à un seul objet [NICOLE, Essais, t. VIII, p. 16, lettre 60]