reculé, ée

RECULÉ, ÉE

(re-ku-lé, lée) part. passé de reculer
Porté en arrière. Une muraille reculée par autorité de justice.
Porté plus loin, plus avant Des frontières reculées par la conquête.
À quoi on a mis un intermédiaire de plus.
Ces comtes qui rendaient autrefois la justice dans les plaids du roi ; ces comtes qui menaient les hommes libres à la guerre, se trouvèrent entre le roi et ses hommes libres ; et la puissance se trouva encore reculée d'un degré [MONTESQ., Esp. XXXI, 28]
Ajourné, retardé.
Les autres prétendants [à l'ordre du Saint-Esprit] prendront patience, s'il leur plaît ; ce n'est pas sans chagrin qu'ils verront leurs espérances reculées [SÉV., 29 avr. 1686]
Le traité de M. de Lorraine est rompu, après avoir été assez avancé, voilà votre pauvre amie [Mme de Vaudemont] assez reculée [ID., 6 avr. 1672]
Son hymen reculé flattait mon espérance [TH. CORN., Ariane, I, 1]
Tite, par vingt années de service dans une seconde place, n'est pas encore digne de la première, qui est vacante.... il naît de dessous terre un autre clerc pour la remplir ; Tite est reculé ou congédié [LA BRUY., XIV]
Écarté, éloigné, lointain.
Quel pays reculé le cache à mes bienfaits ? [RAC., Esth. II, 3]
Les Crétois nous conduisirent dans un bois antique et sacré, reculé de la vue des hommes profanes [FÉN., Tél. V]
Il se renfermait dans le lieu le plus reculé de son palais, pour mieux cacher sa défiance, et pour n'être jamais observé quand il préparait ses repas [ID., ib. VIII]
Les dissolutions des grands ne meurent point ; leurs exemples prêcheront encore le vice ou la vertu à nos plus reculés neveux [MASS., Pet. carême, Exemples des gr.]
Ces traditions, qui remontent jusqu'aux siècles les plus reculés, prouvent au moins l'antiquité des peuples de l'Égypte [CONDIL., Hist. anc. I, 2]
Il [Thémistocle] voit l'amour des Grecs, la considération de l'étranger, son nom porté aux deux bouts de la terre et transmis à la postérité la plus reculée [ID., ib. III, 24]
Quand, sorti vers le soir des grottes reculées, Il s'égare à pas lents au penchant des vallées [A. CHÉNIER, Élégies, IV]
Non : trop loin de ce lieu sa chambre est reculée [P. LEBRUN, le Cid d'And. II, 9]
Arriéré, peu avancé. Cet écolier est bien reculé. Les nations musulmanes sont aujourd'hui très reculées.