redite

(Mot repris de rediriez)

redite

n.f.
Action de redire ; répétition : Il y a des redites dans son discours redondance

redite

(ʀədit)
nom féminin
ce qui est dit à nouveau Il y a beaucoup de redites dans ce texte.

REDITE

(re-di-t') s. f.
Répétition fréquente.
Nos meilleurs livres modernes ne sont que les redites et les copies des livres anciens, ou, pour le plus, que leurs gloses et leurs paraphrases [BALZ., liv. XII, lett. 18]
C'est le propre de la passion d'user des redites, et d'exprimer la même pensée avec toutes les paroles qui se présentent [VAUGEL., Rem. not. Th. Corn. t. II, p. 916, dans POUGENS]
Tout ce qu'il disait était court, précis, nerveux ; jamais il ne faisait aucune redite [FÉN., Tél. X]
Il est impossible que vous ne tombiez dans une infinité de redites, et les redites ont un droit d'ennuyer qu'elles ne perdent jamais [FONT., Lett. galant. 21]
les confessions ne sont plus que des redites qui se ressemblent [MASS., Carême, Tiéd. 1]
Ce conte [de l'œuf tenant sur sa pointe] est rapporté du Brunelleschi, grand artiste, qui réforma l'architecture à Florence, longtemps avant que Colombo existât ; la plupart des bons mots sont des redites [VOLT., Mœurs, 145]
Non-seulement on lui pardonne [à Massillon] ces douces et tendres redites, mais on lui sait gré du motif touchant qui les multiplie [D'ALEMB., Éloges, Mass.]
Il [l'abbé de Saint-Pierre] consentait même qu'on se moquât de ses redites, pourvu qu'en se moquant on les citât [ID., Éloges, l'Ab. de St-P.]
Il s'emploie quelquefois pour rapports, commérages.
Monsieur l'avait aussi découvert [que Vardes était un fourbe] par des redites qu'il [Vardes] avait faites entre le roi et lui [LA FAY., Hist. Henr. d'Anglet. III]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Faulcette confite En plaisant parler, Laissez la aller, Car je la despite. Ce n'est que redite De tant l'esprouver [CH. D'ORL., Rondel.]
  • XVIe s.
    Les vieillards perdent la souvenance de leurs redictes [MONT., I, 46]
    La redicte est partout ennuyeuse, feust-ce dans Homere [ID., IV, 87]
    Les rues estoient toutes pleines de Parisiens, qui ne pouvoient se rassasier de la redicte de cette nouvelle [CARL., VIII, 41]
    Chose bien dite n'a replique ne redicte [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Redit.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • REDITE. - HIST. Ajoutez : XIVe s.
    Grand plenté de parolles controuvées et de redictes [J. LE BEL, Vrayes chroniques, t. I, p. 2]

redite

REDITE. n. f. Répétition inutile ou fastidieuse d'une chose qu'on a déjà dite. Ce ne sont que redites. Tomber dans d'éternelles redites. Il faut éviter les redites.
Synonymes et Contraires

redite

nom féminin redite
Répétition inutile.
rabâchage, radotage, redondance, répétition -familier: resucée -littéraire: superfétation.
Traductions

redite

כפל לשון (ז), כֶּפֶל לָשׁוֹן

redite

herhaling

redite

повторение

redite

重複

redite

opakování

redite

gentagelse

redite

반복

redite

[ʀ(ə)dit] nf → (needless) repetition