redouté, ée


Recherches associées à redouté, ée: becquet

REDOUTÉ, ÉE

(re-dou-té, tée) part. passé de redouter 1
Quel charme l'attirait sur ces bords redoutés [les enfers] ? [RAC., Phèd. II, 1]
Et mon frère est perdu puisqu'il est redouté [VOLT., Oreste, I, 3]
[Louis XI] aimé du peuple, haï des grands, redouté de ses ennemis, et respecté de toute l'Europe [DUCLOS, Œuv. p. 339]
Très redouté seigneur, se disait, dans le moyen âge, des rois, des ducs et seigneurs souverains, en parlant d'eux ou en leur parlant.