redouter

(Mot repris de redoutiez)

redouter

v.t.
Craindre vivement : Il redoute la réaction de ses parents appréhender

redouter


Participe passé: redouté
Gérondif: redoutant

Indicatif présent
je redoute
tu redoutes
il/elle redoute
nous redoutons
vous redoutez
ils/elles redoutent
Passé simple
je redoutai
tu redoutas
il/elle redouta
nous redoutâmes
vous redoutâtes
ils/elles redoutèrent
Imparfait
je redoutais
tu redoutais
il/elle redoutait
nous redoutions
vous redoutiez
ils/elles redoutaient
Futur
je redouterai
tu redouteras
il/elle redoutera
nous redouterons
vous redouterez
ils/elles redouteront
Conditionnel présent
je redouterais
tu redouterais
il/elle redouterait
nous redouterions
vous redouteriez
ils/elles redouteraient
Subjonctif imparfait
je redoutasse
tu redoutasses
il/elle redoutât
nous redoutassions
vous redoutassiez
ils/elles redoutassent
Subjonctif présent
je redoute
tu redoutes
il/elle redoute
nous redoutions
vous redoutiez
ils/elles redoutent
Impératif
redoute (tu)
redoutons (nous)
redoutez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais redouté
tu avais redouté
il/elle avait redouté
nous avions redouté
vous aviez redouté
ils/elles avaient redouté
Futur antérieur
j'aurai redouté
tu auras redouté
il/elle aura redouté
nous aurons redouté
vous aurez redouté
ils/elles auront redouté
Passé composé
j'ai redouté
tu as redouté
il/elle a redouté
nous avons redouté
vous avez redouté
ils/elles ont redouté
Conditionnel passé
j'aurais redouté
tu aurais redouté
il/elle aurait redouté
nous aurions redouté
vous auriez redouté
ils/elles auraient redouté
Passé antérieur
j'eus redouté
tu eus redouté
il/elle eut redouté
nous eûmes redouté
vous eûtes redouté
ils/elles eurent redouté
Subjonctif passé
j'aie redouté
tu aies redouté
il/elle ait redouté
nous ayons redouté
vous ayez redouté
ils/elles aient redouté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse redouté
tu eusses redouté
il/elle eût redouté
nous eussions redouté
vous eussiez redouté
ils/elles eussent redouté

REDOUTER1

(re-dou-té) v. a.
Craindre fort. Je redoute qu'il n'apprenne cette fatale nouvelle sans y avoir été préparé.
Je te donne à combattre un homme à redouter [CORN., Cid, I, 8]
Ah ! perfides, qui nous aviez donné votre foi, ne redoutez-vous point les dieux ? [D'ABLANC., Retraite, II, 3]
On m'a voulu mener voir Mme la Dauphine.... le premier coup d'œil est à redouter.... mais il y a tant d'esprit, de mérite, de bonté.... [SÉV., 17 mars 1680]
Fait même à ses amants trop faibles d'estomac Redouter ses baisers pleins d'ail et de tabac [BOILEAU, Sat. X]
Plus même de ce Juif la race est odieuse, Plus j'assure ma vie, et montre avec éclat Combien Assuérus redoute d'être ingrat [RAC., Esth. II, 6]
J'aime les Muses pour elles-mêmes, comme Fénelon voulait qu'on aimât Dieu ; mais je redoute le public [VOLT., Lett. Mme du Bocage, 3 sept. 1758]
Se redouter, v. réfl. Avoir la crainte de soi-même.
Ce qui paraît de si violent dans ses discours n'est que la délicatesse d'une conscience qui se redoute elle-même, ou l'excès d'un amour qui craint de déplaire [BOSSUET, Anne de Gonz.]

REMARQUE

  • Redouter suit la règle de craindre, voulant le subjonctif avec ne (ce ne peut être omis en poésie). Avec un infinitif, il prend de.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ne regarder [je] n'os [ose] son simple visage, Tant [j'] en redout mes ieuz à departir [, Couci, XI]
    Quant li baron l'entendent, chascuns s'est arrier trais, Tout ainsi com li asnes qui redoute le fais [, Sax. X]
    Li dreiz de sainte iglise fu iluec obliez, Ne damne Deus n'i fu d'un sul point redoutez [, Th. le mart. 58]
  • XIIIe s.
    La quarte bataille fist li quens Looys de Blois et de Chartain ; et moult ert [était] grans et redoutée, que moult i avoit de bone gent et bons chevaliers [VILLEH., LXIX]
    Se jo sui apersus, sachez, à escient Demain perdrai la teste el palais l'amirant ; Gardés que ne soiés envers moi redotant, Et que j'aie pensé traïson tant ne quant [, Ch. d'Ant. VI, 586]
  • XIVe s.
    Il creint et redoubte à mentir [ORESME, Éth. 134]
  • XVe s.
    Ces deux sont grands seigneurs [Guillaume et Jean de Hainaut] craints et redoutés de leurs ennemis.... [FROISS., I, I, 12]
    Noz redoubtées damoiselles, Aujourd'hui avons seu nouvelles Du grief, du mal.... [redoubtées est ici un terme de respect] [E. DESCH., Poésies mss. f° 425]
  • XVIe s.
    Aymé aux cieulx et redoubté en terre [J. MAROT, V, 56]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et douter ; provenç. redoptar ; ital. ridottare. Dans l'ançien français, douter avait la signification de craindre.

REDOUTER2

(re-dou-té) v. n.
Douter une seconde fois.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Nous doubtons sur Ulpian et redoutons encores sur Bartolus [MONT., IV, 235]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et douter.

redouter

REDOUTER. v. tr. Craindre fort. L'homme dont vous parlez n'est pas trop à redouter. Redouter les forces, les armes de ses ennemis. Il ne redoute pas d'être ingrat. Je redoute qu'il n'apprenne cette funeste nouvelle avant d'y avoir été préparé. C'est bien à redouter.

redouter


REDOUTER, voy. REDOUTABLE.

Synonymes et Contraires

redouter

verbe redouter
Traductions

redouter

abschrecken, ängstigen, befürchten, einschüchtern, fürchten, sich ängsten, sich ängstigen, verscheuchen, zagenfear, alarm, frighten, dread, be afraid of, affright, be afraid, chill, intimidate, scare, startleduchten, beangstigen, schromen, verschrikken, vrezen, bangmaken, bangzijnvoor, terugschrikkenvoor, vreesaanjagen, bang maken, bang zijn voor, terugschrikken voor, vrees aanjagenירא (פ'), פחד (פ'), יָרֵא, פָּחַדtémerobávat seforskrække, være bange, være bange fortimi, timigitemerpelätävera hræddur, vera hræddur viðtemere, aver timore, paventaretimerevære redd, være redd forbać sięacanhar-se, amedrontar, recear, temer, ter medo desperiaбояться, побоятьсяvara rädd, vara rädd för (ʀədute)
verbe transitif
avoir peur de Il redoute son chef. Je redoute de devoir partir.

redouter

[ʀ(ə)dute] vt → to dread
redouter de faire → to dread doing