refente

(Mot repris de refentes)

REFENTE

(re-fan-t') s. f.
Terme de construction. Action de refendre, ou, simplement, de fendre.
Là, au milieu de fragments de toutes formes, se trouvaient quelques gros blocs de marbre dont la refente en plaques était ébauchée [DAUX, Utique et ses environs, dans Moniteur universel, 10 oct. 1868, p. 1369, 2e col.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Chesne de refente [O. DE SERRES, 183]

ÉTYMOLOGIE

  • Refendre.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    REFENTE. Ajoutez :
    Terme de jurisprudence. Division d'une succession entre les branches d'une même ligne, par opposition à fente qui est la division de la succession entre la ligne paternelle et la ligne maternelle.
    Pour admettre la refente d'après la loi du 17 nivôse an II, il faudrait trouver dans cette loi une disposition qui l'eût autorisée entre les branches de la même ligne, comme elle a autorisé expressément la fente [de la succession] entre les deux lignes paternelle et maternelle, [, Arrêt de la Cour de cassation, du 12 brumaire an IX, dans MERLIN, Repert. de jurisprud. au mot succession, VIII]