refondre

(Mot repris de refondit)

refondre

v.t.
1. Fondre de nouveau : Ils ont refondu toutes les pièces de monnaie.
2. Refaire entièrement ; modifier : Refondre une brochure remanier, retoucher

refondre

(ʀəfɔ̃dʀ)
verbe transitif
refaire complètement refondre un dictionnaire

refondre


Participe passé: refondu
Gérondif: refondant

Indicatif présent
je refonds
tu refonds
il/elle refond
nous refondons
vous refondez
ils/elles refondent
Passé simple
je refondis
tu refondis
il/elle refondit
nous refondîmes
vous refondîtes
ils/elles refondirent
Imparfait
je refondais
tu refondais
il/elle refondait
nous refondions
vous refondiez
ils/elles refondaient
Futur
je refondrai
tu refondras
il/elle refondra
nous refondrons
vous refondrez
ils/elles refondront
Conditionnel présent
je refondrais
tu refondrais
il/elle refondrait
nous refondrions
vous refondriez
ils/elles refondraient
Subjonctif imparfait
je refondisse
tu refondisses
il/elle refondît
nous refondissions
vous refondissiez
ils/elles refondissent
Subjonctif présent
je refonde
tu refondes
il/elle refonde
nous refondions
vous refondiez
ils/elles refondent
Impératif
refonds (tu)
refondons (nous)
refondez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais refondu
tu avais refondu
il/elle avait refondu
nous avions refondu
vous aviez refondu
ils/elles avaient refondu
Futur antérieur
j'aurai refondu
tu auras refondu
il/elle aura refondu
nous aurons refondu
vous aurez refondu
ils/elles auront refondu
Passé composé
j'ai refondu
tu as refondu
il/elle a refondu
nous avons refondu
vous avez refondu
ils/elles ont refondu
Conditionnel passé
j'aurais refondu
tu aurais refondu
il/elle aurait refondu
nous aurions refondu
vous auriez refondu
ils/elles auraient refondu
Passé antérieur
j'eus refondu
tu eus refondu
il/elle eut refondu
nous eûmes refondu
vous eûtes refondu
ils/elles eurent refondu
Subjonctif passé
j'aie refondu
tu aies refondu
il/elle ait refondu
nous ayons refondu
vous ayez refondu
ils/elles aient refondu
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse refondu
tu eusses refondu
il/elle eût refondu
nous eussions refondu
vous eussiez refondu
ils/elles eussent refondu

REFONDRE

(re-fon-dr') v. a.Il se conjugue comme fondre.
Fondre de nouveau. On refondit les canons.
Refondre les monnaies, les fondre pour les mettre sous forme de lingot.
La nation supportait un autre dommage par cette altération des monnaies ; on les refondait chez l'étranger, qui donnait aux Français pour soixante livres ce qu'il avait reçu pour quarante [VOLT., Hist. parl. LX.]
Fig. Refaire, donner une meilleure forme, en parlant des choses.
De sorte qu'il en faudrait venir à renouveler toutes les questions déjà jugées, et à refondre, pour ainsi dire, le christianisme, comme si l'on n'y eût jamais rien décidé [BOSSUET, 1er avert. 39]
Il est plus aisé de refondre ces prophéties que d'y insérer les choses.... [ID., Hist. II, 13]
Depuis que j'ai eu trouvé une fois la circulation du sang, c'est à qui trouvera un nouveau conduit, un nouveau canal, un nouveau réservoir ; il semble qu'on ait refondu tout l'homme [FONTEN., Dial. V, Erasist. Hervey.]
On y refondit [dans une loi d'Auguste sur les mariages] les lois juliennes, et on leur donna plus de force [MONTESQ., Esp. XXIII, 21]
Je vous prie de me renvoyer l'article histoire, dont je ne suis pas content, et que je veux refondre puisque j'en ai le temps [VOLT., Lett. d'Alembert, 29 nov. 1756]
Je m'enfermai dans ma chambre, et travaillai deux ou trois mois, avec une ardeur inexprimable, à refondre, dans un ouvrage destiné pour le public, le mémoire que j'avais lu à l'Académie [J. J. ROUSS., Conf. VII]
Fig. Changer le caractère, les mœurs, les habitudes.
Ce qui coûte, c'est de refondre un naturel trop vif pour le plaisir [MASS., Carême, Culte.]
Il me semble qu'en se joignant [Malesherbes] à M. Turgot pour refondre cette France qui a tant besoin d'être refondue, ils auraient fait tous deux des miracles [VOLT., Lett. Vaines, 26 avr. 1776]
C'est donc en vain qu'on prétendrait refondre les divers esprits [J. J. ROUSS., Hél. V, 3]
Il y a des états qui semblent changer la nature, et refondre, soit en mieux soit en pis, les hommes qui les remplissent [J. J. ROUSS., Ém. IV]
Il [Cromwell] fut bientôt l'âme de tout ; il refondit et reconstitua l'armée [CHATEAUB., les Quatre Stuarts, Cromwell.]
Il faudrait le refondre, se dit d'un homme qui ne pourrait se corriger que s'il changeait de naturel. On dit dans le même sens : Vous ne me refondrez pas.
Vous me direz que Mme de Tisé est ridicule d'avoir exigé cette belle déclaration de son neveu ; qu'elle ne sait point le monde ; que cela est de travers : tout cela est vrai, mais on ne la refondra pas [SÉV., 15 nov. 1684]
Terme de marine. Reprendre un navire de bas en haut, le réparer dans toutes ses parties, en changer les membres, les bordages, les baux, etc.
Remettre au pilon le papier hors d'usage.
Chez les graveurs à l'eau-forte, adoucir le trait du calque, en faisant chauffer le vernis de la planche.
Se refondre, v. réfl. Être remanié.
Les différentes matières du droit sont effectivement dans une grande confusion ; mais sa tête, en les recevant, les avait arrangées, elles s'étaient refondues dans cet excellent moule, et elles auraient beaucoup gagné à reparaître sous la forme qu'elles y avaient prise [FONTEN., Leibnitz.]
Changer son caractère.
On ne se refond point [SÉV., 21 juin 1680]
On ne paraît pas né pour la dévotion ; comment changer de tempérament et se refondre tout entier ? [MASS., Carême, Samar.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les paroles de Dieu sont paroles pures, argent bien refondu par sept fois en vaisseau exquis [CALV., Instit. 432]
    Il est necessaire de chercher les moyens non pas de les despouiller du tout de ces dommageables passions (car il les faudroit faire refondre), mais de les diminuer en eux [LANOUE, 438]
    Mais de refondre une si grande masse [la chose publique], et changer les fondements d'un si grand bastiment.... [MONT., IV, 82]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et fondre ; wallon, rifond ; provenç. refondre ; espagn. refundir ; ital. rifondere.

refondre

REFONDRE. v. tr. Mettre à la fonte une seconde fois, fondre de nouveau. Il faut refondre ce canon, cette cloche. Refondre les monnaies.

Il se dit figurément en parlant d'un Ouvrage de l'esprit, d'une loi, etc., qui contient de bonnes choses, mais qui a besoin de recevoir une meilleure forme, un meilleur ordre. Il faut refondre, refondre entièrement ce discours, cet ouvrage. Il a entièrement refondu son poème. La législation était à refondre, avait besoin d'être complètement refondue.

refondre

Refondre, Refundere, voyez Fondre.

Refondre les gens, Senium recoquere in adolescentiam, B.

refondre


REFONDRE, v. act. REFONTE, s. f. [1re et dern. e muet; 2e lon.] Refondre, mettre à la fonte une seconde fois. "Refondre un canon, une cloche. = Fig. "Pour faire quelque chose de cet ouvrage, de ce discours, de ce Poème, il faut le refondre. = Et dans le style familier. "On ne peut pas se refondre. "Il faudrait refondre cet homme pour le corriger. = Refonte, action de refondre les monaies.

Synonymes et Contraires

refondre

verbe refondre
Refaire entièrement un texte.
Traductions

refondre

recast

refondre

Neufassung

refondre

преработена

refondre

uudelleen

refondre

omarbetning

refondre

[ʀ(ə)fɔ̃dʀ] vt [+ texte] → to rework