refourbir

REFOURBIR

(re-four-bir) v. a.
Fourbir de nouveau.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Et entendirent à mettre à point et refourbir leurs armures [FROISS., I, I, 282]
    Si fut la ville courue, où les compagnons feirent grandement leur faict, et feurent bien refourbis, car le butin monta ensemble à quatre mil francs [, Hist. Loys III, duc de Bourbon, p. 377, dans LACURNE]

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • REFOURBIR. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
    Li eglise de Saint Bavon pora regeter et refourbir [nettoyer] et parfondir et ewuider le viese Lis [la vieille Lys] tout ensi k'ele en aura mestier [, Recueil des lois et arrêtés.... concernant l'administr. des eaux et polders de la Flandre orientale (1270)]