refrogné, ée ou renfrogné, ée


Recherches associées à refrogné, ée ou renfrogné, ée: escompteur

REFROGNÉ, ÉE ou RENFROGNÉ, ÉE

(re-fro-gné, gnée ou ran-fro-gné, gnée) part. passé de refrogner ou renfrogner
Un autre renfrogné, rêveur, mélancolique [RÉGNIER, Sat. II]
Et un : " vous êtes de bons sots, " que la Baguenodière, d'un visage refrogné, leur lâcha assez mal à propos, leur apprit qu'il prenait assez mal la chose [SCARR., Rom. com. II, 17]
Brinon, que les questions du gouverneur avaient impatienté, revint plus renfrogné qu'un vieux singe [HAMILT., Gramm. 3]
Éaque et Rhadamanthe étaient à ses côtés, plus refrognés et plus sombres qu'à l'ordinaire [FONTEN., Jugem. de Plut.]