refroidir

(Mot repris de refroidissant)

refroidir

v.t.
1. Rendre froid ou plus froid ; abaisser la température de : Refroidir une crème anglaise en la mettant au réfrigérateur réfrigérer ; réchauffer rafraîchir
2. Fig. Diminuer l'ardeur de : Tout ce que vous m'avez dit me refroidit un peu décourager ; encourager, stimuler glacer, réfrigérer
v.i.
Devenir froid : Ne laissez pas refroidir la soupe.

se refroidir

v.pr.
1. Devenir plus froid : L'eau du lac s'est refroidie se rafraîchir ; se réchauffer
2. Prendre froid : Marchez un peu pour ne pas vous refroidir.
3. Devenir moins vif : Son intérêt pour la politique s'est refroidi s'émousser

refroidir


Participe passé: refroidi
Gérondif: refroidissant

Indicatif présent
je refroidis
tu refroidis
il/elle refroidit
nous refroidissons
vous refroidissez
ils/elles refroidissent
Passé simple
je refroidis
tu refroidis
il/elle refroidit
nous refroidîmes
vous refroidîtes
ils/elles refroidirent
Imparfait
je refroidissais
tu refroidissais
il/elle refroidissait
nous refroidissions
vous refroidissiez
ils/elles refroidissaient
Futur
je refroidirai
tu refroidiras
il/elle refroidira
nous refroidirons
vous refroidirez
ils/elles refroidiront
Conditionnel présent
je refroidirais
tu refroidirais
il/elle refroidirait
nous refroidirions
vous refroidiriez
ils/elles refroidiraient
Subjonctif imparfait
je refroidisse
tu refroidisses
il/elle refroidît
nous refroidissions
vous refroidissiez
ils/elles refroidissent
Subjonctif présent
je refroidisse
tu refroidisses
il/elle refroidisse
nous refroidissions
vous refroidissiez
ils/elles refroidissent
Impératif
refroidis (tu)
refroidissons (nous)
refroidissez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais refroidi
tu avais refroidi
il/elle avait refroidi
nous avions refroidi
vous aviez refroidi
ils/elles avaient refroidi
Futur antérieur
j'aurai refroidi
tu auras refroidi
il/elle aura refroidi
nous aurons refroidi
vous aurez refroidi
ils/elles auront refroidi
Passé composé
j'ai refroidi
tu as refroidi
il/elle a refroidi
nous avons refroidi
vous avez refroidi
ils/elles ont refroidi
Conditionnel passé
j'aurais refroidi
tu aurais refroidi
il/elle aurait refroidi
nous aurions refroidi
vous auriez refroidi
ils/elles auraient refroidi
Passé antérieur
j'eus refroidi
tu eus refroidi
il/elle eut refroidi
nous eûmes refroidi
vous eûtes refroidi
ils/elles eurent refroidi
Subjonctif passé
j'aie refroidi
tu aies refroidi
il/elle ait refroidi
nous ayons refroidi
vous ayez refroidi
ils/elles aient refroidi
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse refroidi
tu eusses refroidi
il/elle eût refroidi
nous eussions refroidi
vous eussiez refroidi
ils/elles eussent refroidi

REFROIDIR

(re-froi-dir) v. a.
Rendre froid.
L'un [souffler froid] refroidit mon potage ; L'autre [souffler chaud] réchauffe ma main [LA FONT., Fabl. V, 7]
Il faut un an pour refroidir une lave de deux cents pieds d'épaisseur assez pour qu'on puisse la toucher sans se brûler à un pied de profondeur [BUFF., Addit. théor. terre Œuv. t. XIII, p. 149]
Fig. Diminuer l'ardeur, l'activité.
Mais si la pesanteur d'une charge si grande Résiste à mon audace, et me la refroidit [MALH., IV, 4]
Ceci pourrait suffire à refroidir une âme [RÉGNIER, Sat. XI]
Le plus violent bouillon de mon zèle serait refroidi par la seule crainte de vous fâcher et de contester avec vous [SÉV., à Guitaut, 9 févr. 1683]
Quelquefois, le dirai-je ? un remords légitime Au fort de mon ardeur vient refroidir ma rime [BOILEAU, Au roi, Ép. VIII]
Cet affront donna du courage à ses ennemis, et refroidit l'affection de ses alliés [ROLLIN, Hist. anc. Œuvr. t. IX, p. 198, dans POUGENS]
Vous-même qui vous plaignez que les croix dont le Seigneur vous afflige, vous découragent et vous refroidissent sur le désir de travailler à votre salut.... [MASS., Avent, Afflict.]
Vous verrez des âmes que la miséricorde de Dieu a rappelées de l'égarement.... en renversant une fortune établie, en refroidissant une faveur enviée [ID., ib.]
Britannicus est empoisonné ; mais que devient Junie ? c'est cet éclaircissement qui allonge et refroidit le cinquième acte de Britannicus [MARMONTEL, Œuv. t. V, p. 36]
User de ses droits refroidit le cœur plus que les prétentions injustes [STAËL, Corinne, XX, 4]
Absolument.
Quand l'amour n'émeut pas, il refroidit [VOLT., Mérope, Lett.]
V. n. Devenir froid.
Une d'elles [demoiselles] soufflera le fourneau, et l'autre ne fera autre chose que mettre du sirop sur des assiettes pour le faire refroidir et me l'apporter de temps en temps [VOIT., Lett. 9]
Un engourdissement général saisit les membres d'Atala, et les extrémités de son corps commencèrent à refroidir [CHATEAUBR., Atala, le drame.]
Fig.
Les siècles qui ont vu refroidir le zèle des chrétiens sur tous les autres devoirs de la religion, n'ont pu, ce semble, le ralentir sur celui-ci [entendre la parole de Dieu] [MASS., Carême, Parole.]
Avez-vous fait l'estampe des Calas ? il ne faut pas laisser refroidir la chaleur du public ; il oublie vite, et il passe aisément du procès des Calas à l'Opéra-Comique [VOLT., Lett. Damilaville, 7 juin 1765]
Familièrement. Laisser refroidir une chose, ne pas la faire sur-le-champ.
Je voudrais bien, ma fille, que vous n'eussiez pas laissé refroidir la réponse de la bonne princesse [de Tarente] ; vous m'eussiez fait un grand plaisir d'entrer un peu vite dans toute la reconnaissance que je lui dois [SÉV., 15 mars 1676]
M. de Marsillac, à présent M. de la Rochefoucauld [après la mort de son père].... ne trouvez-vous pas que le nom de la Rochefoucauld est quasi aussi chaud à prendre que celui de monsieur d'Aleth [un pieux évêque] ? M. de Marsillac voulait le laisser refroidir ; mais le public ne l'a pas voulu [ID., 26 mars 1680]
Refroidir, v. n. Se conjugue avec le verbe avoir pour signifier l'action : Le bouillon a refroidi pendant que vous veniez ; avec le verbe être pour marquer l'état : Le bouillon est refroidi depuis longtemps.
Se refroidir, v. réfl. Devenir froid.
Le dîner se refroidit ; voilà M. Fréret qui arrive ; mettons-nous à table [VOLT., Dial. XXVI, 2]
On conte qu'une certaine comète, passant auprès de cet astre [le soleil], devint deux mille fois plus brûlante que le fer rouge, et ne put se refroidir qu'en cinquante mille années [VOLT., Dial. XXIX, 10]
L'or et le plomb, qui sont beaucoup plus denses que le fer et le cuivre, néanmoins s'échauffent et se refroidissent beaucoup plus vite [BUFF., Hist. min. Introd. Œuvr. t. VI, p. 242]
Le corps noirci se refroidit constamment plus vite que le corps poli [RUMFORD, Instit. Mém. scienc. t. VI, p. 93]
Fig N'avoir plus la même ardeur.
Le lendemain, le courage de ceux d'Othon s'étant refroidi, ils dépêchèrent vers les Vitelliens [PERROT D'ABLANCOURT, Tacite, Hist. II, 11]
Je reçois votre lettre ; elle me ravit ; ne craignez pas, ma bonne, que ma joie se refroidisse ; elle a un fond si chaud qu'elle ne peut être tiède [SÉV., 5 févr. 1674]
Pendant que la charité se refroidissait partout ailleurs [BOSSUET, Polit. VII, VI, 14]
Ils se refroidissent bientôt pour les expressions et les termes qu'ils ont le plus aimés [LA BRUY., I]
Si vous vous refroidissez, Dieu se refroidit à son tour [MASS., Carême, Tiéd. II]
Pourquoi notre siècle, en se refroidissant sur l'églogue, semble-t-il se refroidir aussi sur le genre le plus opposé au bucolique, sur le genre de l'ode ? [D'ALEMB., Réfl. sur la poés. Œuvr. t. IV, p. 106, dans POUGENS.]
Je sentais mon talent se refroidir [STAËL, Corinne, XIV, 1]
Notre amitié s'est depuis refroidie [M. J. CHÉN., Gracques, I, 5]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Et par ces prez les laissez [les chevaux] refreider [, Ch. de Rol. CLXXVII]
  • XIIe s.
    Iluec curreit une ewe de mestier en mestier : Là se baignout les seirs [les soirs] pur sa char refreidier [, Th. le mart. 94]
  • XIIIe s.
    Ne vous lessiés pas refroidir, Ne trop vos membres enroidir [, la Rose, 19897]
    Enfans, qui les flors alés querre Et les freses naissans sus terre, Li mau serpent refroidissant, Qui se vet ici tapissant.... Pensez, enfans, de l'eschever [esquiver] [, ib. 16799]
    Se la desevrance [séparation] dure trop longuement, elle fait refroidir et oblier l'amistié [BRUN. LATINI, Trésor, p. 312]
  • XIVe s.
    Li Gaules, pour cause de l'interposicion de la nuit, avoient jà aucunement refredi leurs courages de l'ardeur de la bataille [BERCHEURE, f° 112]
    Et après, quant vient as perilz et leur premier mouvement est passé et reffroidi ou destaint comme une legiere flamme.... [ORESME, Eth. 82]
  • XVe s.
    Si se refroida grandement de cette croix emprise et preschée.... [FROISS., I, I, 63]
    Marchandises par mer [le commerce par mer] en estoient refroidies et toutes perdues [ID., II, II, 239]
    Ils se vouloient entre-tuer ; mais les sergents les menerent refroidir en prison [LOUIS XI, Nouv. XCII]
  • XVIe s.
    Il luy refroidira l'envie de s'attacher au prince aultrement que par un debvoir publicque [MONT., I, 167]
    Ce cry refroidit un peu la chaleur de ceulx qui avoient bonne envie de combatre [AMYOT, Alc. 61]
    Il appercevoit que les alliez et confederez qu'il avoit en Italie se refroidissoient [ID., Pyrrh. 48]

ÉTYMOLOGIE

  • Re..., et froid ; wallon, rifrendi ; Berry, rafrédir, raferdir, refrédir, refredzir ; provenç. refreidar, refreydir, refregir, refrezir ; espagn. resfriar et refreir ; ital. raffreddare et rifriggere L'ancienne langue avait deux conjugaisons de ce verbe, refroidier et refroidir.

refroidir

REFROIDIR. v. tr. Rendre froid. Le vent, la pluie a refroidi l'air. Refroidir des vapeurs pour les condenser. Le temps s'est refroidi.

Se refroidir signifie Prendre froid. Il s'est refroidi en sortant du théâtre. Je me suis refroidi à rester trop longtemps dans le jardin.

Il s'emploie figurément et signifie Diminuer l'ardeur, l'activité, etc. Il avait bien de l'ardeur pour cette affaire, mais ce qui est arrivé l'a beaucoup refroidi. La vieillesse refroidit les passions. Cette scène refroidit l'action, l'intérêt. Il faut laisser refroidir sa colère. Il commença à se refroidir sur la proposition qu'on lui faisait. Leur amitié se refroidit de jour en jour. Ils commencent à se refroidir l'un pour l'autre.

Il est aussi intransitif et signifie Devenir froid. Laissez refroidir ce bouillon. Cela refroidira trop.

refroidir

Refroidir, proprement se dit d'une chose qui paravant bouilloit, Refrigerare, Perfrigerare, Frigefactare.

Refroidir les estudes de quelqu'un, Studia alicuius tardare.

¶ Se refroidir, Frigefacere, Refrigerari, Referuere, Refrigere, vel Refrigescere, Deferuere, Defrigescere.

Se refroidir fort, Perfrigescere.

Laisse le refroidir, et perdre le goust du feu, Sine deferuescere, B.

Se refroidir au discours d'un proces, Leui momento sensimque labascere fiduciam in causae ductu, B.

Cependant qu'elle se refroidit, Dum efferuescit haec gratulatio.

La chose se refroidit, Refrigescit res.

Le combat se refroidit, Pugna senescit.

Refroidi, Refrigeratus.

Tout est refroidi, il n'en est plus nouvelle, Res refrixit, B. ex Terent.

refroidir


REFROIDIR, v. act. et n. et réc. REFROIDISSEMENT, s. m. [re-froa-di, diceman: 1re e muet; 4e e aussi muet au 2d.] Actif: rendre froid. "Le vent, la pluie a refroidi l'air. = Neutre ou réc. devenir froid. "Cela refroidira trop: l'air s'est refroidi: je m'étais chaufé: je me suis refroidi. = Fig. Ralentir. "Les dificultés, les obstacles l'ont refroidi.
   Il craint que ses malheurs, trop dignes de pitié,
   Ne refroidissent même un peu votre amitié
       DEST. Le Glorieux.
"Il commence à se refroidir sur la proposition qu'on lui a faite. "Leur amitié se refroidit de jour en jour. "Il avoit laissé les juges dans de bones dispositions; mais nous avions peur qu'elles ne fussent refroidies le lendemain. Sév.
   REFROIDISSEMENT: diminution de chaleur. La Touche remarque, au comencement du siècle, que quelques persones faisaient scrupule de se servir de ce mot dans le propre; mais il fait observer que l'Acad. l'admet: le refroidissement de l' air, de la chaleur naturelle, de l'âge, etc. = On le dit sur-tout au figuré de la diminution dans les passions, l'amour, l'amitié. "Il y a du refoidissement entre eux, dans leur amitié. "Il a senti vivement le refroidissement de son ami, de son amour, etc.

Synonymes et Contraires
Traductions

refroidir

(ʀəfʀwadiʀ)
verbe transitif
1. rendre froid refroidir un gâteau
2. figuré décourager Sa remarque m'a refroidi.

refroidir

koelen, dempen, verkoelen, geluidstrillingenvaneensnaardempen, koudworden, (af)koelen, bekoelen, doen afnemen, vermoorden, koud worden, afkoelencool, chill, cool down, dampenצינן (פיעל), קירר (פיעל), קֵרֵרafkoelamortir, esmorteirafkøledämpfen, kühlendampi, malvarmigi, malvarmiĝienfriar, amortiguar, esfriar, resfriarraffreddare, raffreddarsiavkjøle, kjøle nedesfriar, amortecer, arrefecerkallna, svalna, kyla nerκρυώνω, ψύχωيُبَرِّدُvychladitjäähdyttääohladiti冷やす식히다oziębićохлаждатьทำให้เย็นsoğutmaklàm lạnh变冷
verbe intransitif
devenir moins chaud laisser refroidir un plat

refroidir

[ʀ(ə)fʀwadiʀ]
vt
(faire baisser la température) → to cool
(fig) [+ relations, atmosphère] → to have a cooling effect on; [+ enthousiasme] → to dampen
(= tuer) → to bump off >
vi → to cool, to cool down
Laissez le gâteau refroidir → Leave the cake to cool. [ʀ(ə)fʀwadiʀ]
vpr/pass
[temps] → to get colder
Le temps se refroidit → It's getting colder.
(fig) [ardeur] → to cool off
vpr/vi (= prendre froid) [personne] → to catch a chill